Les puces de Saint-Ouen
Les puces de Saint-Ouen © Max PPP

Le groupe Studyrama a racheté les deux marchés phares des puces de Saint-Ouen, au nord de Paris. Les marchés Serpette et Paul Bert appartenaient jusqu'alors au duc de Westminster. Il en avait fait l'acquisition en 2005 pour 50 millions d'euros environ.

Le spécialiste de l'emploi et la formation étudiante, Jean-Cyrille Boutmy, vient ainsi d'acquérir une partie du plus grand marché d'antiquaires au monde pour un montant avoisinnant probablement les 30 millions d'euros, selon une information du quotidient les Echos.

Selon le président de l'Association des marchands de Paul-Bert et Serpette, Bruno Malet:

Ce rachat est une excellente nouvelle. M. Boutmy semble etre un honnête homme, avec de bonnes intentions.

Les puces de Saint-Ouen comptent près de 1500 marchands, dont 350 sur les marchés Paul-Bert et Serpette. Un conflit perdurait depuis plusieurs années avec l'ancien propriétaire, la société Grosvenor, détenu par le duc de Westminster.

Un reportage de Pauline Ben Ali.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.