Moby, la star de la musique électro, a utilisé sur un titre de son album Play (1999), un chant traditionnel kanak, sans que personne de cette communauté ne soit prévenu.

Une kanak originaire de l'île de Tiga (Nouvelle-Calédonie)
Une kanak originaire de l'île de Tiga (Nouvelle-Calédonie) © Radio France / Germain Treille

A la fin de l'album "Play",  succès international remontant à 1999, sur lequel l'artiste a samplé de nombreuses musiques afro-américaines, on peut entendre un chant traditionnel kanak a capella venant d'une petite île de l'archipel, l'île de Tiga. Ce morceau figure sur le titre mystique "My weakness". Les habitants de ce petit bout de terre, dans le Pacifique Sud, l'ont récemment découvert. 

► ÉCOUTER | Le reportage de Germain Treille (et Nicolas Mathias à la prise de son) 

1 min

Reportage

Par Germain Treille

En toile de fond de cette incroyable histoire : la protection du patrimoine immatériel. 

Une étonnante proximité

Selon les habitants de Tiga, Moby s'est procuré un enregistrement réalisé dans les années 80 par des musicologues de passage dans l'île. 

Il s'agit du chant Nyine u a tero. Dans le mythe de cette île, deux jeunes guerriers explorent les grottes à la recherche d’eau et tombent sous le charme de la musique, jouée par des lutins. 

C’est par ce morceau-là que les deux personnages ont été enchantés, envoûtés et ont choisi de ramener le chant plutôt que l’eau 

explique Kemejie Passa, président de l’association Ininata son’ore ededo, une association de promotion de la culture kanak.

►ECOUTER | Le titre My weakness de Moby (Play) 

Toute une communauté écœurée

Pour Kemejie Passa de l’association Ininata son’ore ededo :

C'est notre identité qui est violée

Moby s'est donc mis à dos toute une communauté, d'autant que "My weakness" est sur un album qui a connu un succès planétaire et qu'il a notamment été utilisé dans le film d'Oliver Stone Any Given Sunday (L'Enfer du dimanche) avec Al Pacino. Une jeune mère de famille kanak confie : 

Découvrir que cette chanson a été utilisée pour gagner de l'argent m'a touchée au cœur 

Des kanaks originaires de l'île de Tiga (Nouvelle Calédonie)
Des kanaks originaires de l'île de Tiga (Nouvelle Calédonie) © Radio France / Germain Treille

De son coté, Moby avait expliqué au magazine Rolling Stone en 2009 à l'occasion des dix ans de son album Play, où il décortiquait chaque titre  :

C'est un morceau si bizarre. Il n'y a pas de batterie et c'est une boucle de chœur africain étrange. Je l'ai samplé il y a douze ans, je ne sais plus d'où il vient.

Les kanaks n'ont pour l'instant pas l'intention d'attaquer en justice l'artiste américain : trop loin, trop cher. Ils souhaitent surtout que leur patrimoine et leur culture soient à l'avenir mieux protégés et valorisés, ce qui passera forcément par une loi. Voilà un sujet politique de plus sur un territoire déjà tourné vers son référendum sur l'indépendance, prévu le 4 novembre prochain.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.