« Je danserai si je veux » a fait beaucoup de bruit en Israël et dans les villes Palestiniennes.

Image extraite du film "Je danserai si je veux" de Maysaloun Hamoud (dans les salles françaises le 12 avril)
Image extraite du film "Je danserai si je veux" de Maysaloun Hamoud (dans les salles françaises le 12 avril) © Paname Distribution

Il parle de ces jeunes femmes qui vivent dans la société israélienne avec la nationalité israélienne, alors qu’elles sont d’origine palestinienne. Cette double identité est au cœur de ce premier long métrage dans lequel on découvre une génération coincée entre deux sociétés en conflit.

► France Inter est partenaire de ce film... Découvrez-en plus ici

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.