Mère avec son bébé
Mère avec son bébé © corbis /

Une maison de naissance est un lieu où les femmes enceintes sont accueillies, suivies médicalement et où elles peuvent accoucher. Ces lieux sont réservés aux femmes qui ne présentent pas de complications lors de leur grossesse.

Neuf maisons vont être expérimentées en 2016. Les femmes enceintes qui accouchent dans les maisons de naissance sont assistées seulement par des sages-femmes. Aucune médicalisation, c’est l’idée principale du lieu.

Maud, jeune maman :

Je me disais "je suis enceinte, je ne suis pas malade".

Les premières maisons de naissance françaises seront lancées dans les semaines à venir. A Paris, la structure "Comme à la maison", adossée à la clinique des Bluets, propose ce service depuis 2008.

Accoucher en toute confiance

Les femmes qui arrivent à la maison de naissance pour accoucher sont celles qui ont des contractions très douloureuses. Mais les chambres n’ont rien de chambres d’hôpital et les sages-femmes sont celles qui ont suivi toute la grossesse.

Margot, jeune maman :

Vous avez un grand lit deux places, quelques fauteuils et puis il y a une grande baignoire, pour pouvoir se mettre dans l’eau, prendre un bain pendant le travail.

Comme il n’y a pas de médecin ni de machines, l’accouchement est totalement naturel. De manière générale, les mamans trouvent un sens à cette douleur.

Margot, jeune maman :

Un coureur cycliste qui vient de monter le Mont Ventoux, il a eu mal parce qu’il a fourni un énorme effort mais la douleur elle était accessoire, elle venait avec le processus. Donc pour moi l’accouchement c’est la même chose.

Les sages-femmes sont toujours présentes

Le personnel est équipé pour surveiller la tension de la mère, les battements de cœur du bébé et peut savoir si la mère va bien. Pour autant, les sages-femmes ne sont pas toujours dans la chambre avec les futurs parents. Elles s’assurent régulièrement que la mère et le bébé vont bien, mais de manière générale elles laissent les choses se faire naturellement.

Muguette Dini, la sénatrice qui a proposé ce projet de loi assure que 60 000 femmes, en France, pourraient être intéressées par les maisons de naissances. Près de 800 000 accouchements sont pratiqués chaque année dans l'hexagone.

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.