Un reportage de Sonia Bourhan

Le dispositif a été initié en septembre dernier en toute discrétion. L'Ecole Normale Supérieure d'Ulm a mis en place un programme d’apprentissage du français à l’adresse de réfugiés. Ils sont une cinquantaine venus de Syrie, du Soudan, de l'Erythrée ou encore d'Afghanistan. Ils étaient étudiants dans leur pays d’origine.Chacun fait partie d'un trinôme avec un tuteur professeur de l'ENS, et un tuteur élève qui dispense lui-même lescours de français. L'objectif est de permettre à ces réfugiés d'atteindre un niveau de français suffisant pour qu’ils puissent suivre un cursus à l'université française. Sonia Bourhan a rencontré Martin, élève de l'Ecole Normale Supérieure et Ali, étudiant "invité" venu du Soudan.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.