Un reportage de Philippe Randé, envoyé spécial àla frontière jordano-syrienne

Aucune décision n’avait été prise hier soir par l'ONU au sujet de la Syrie. Les 5 membres permanents du Conseil de sécurité se sont réunis rapidement et sans succès . Impossible, donc, de connaitre le début éventuel de frappes aériennes contre le régime de Bachar el Assad.

Des réfugiés en Jordanie (camp d' Al-Zaatri)
Des réfugiés en Jordanie (camp d' Al-Zaatri) © Reuters / Muhammad Hamed

Mais ce qui est certain, c’est qu’au sud de la Syrie, en Jordanie, des réfugiés syriens affluent tous les jours pour fuir les combats.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.