L'équipe pédagogique décrit un sentiment d'abandon et un manque de moyens humains.

 La mutation imposée d'un enseignant qui avait cofondé la section audiovisuelle du lycée Suger n'arrange pas l'ambiance
La mutation imposée d'un enseignant qui avait cofondé la section audiovisuelle du lycée Suger n'arrange pas l'ambiance © Maxppp / Revenu

Il y a un an, un surveillant était violemment agressé devant le portail. Au printemps dernier, des casseurs s'introduisaient dans l'établissement, incendiant des poubelles et provoquant une émeute. 55 jeunes avaient été placés en garde à vue, le fait divers était devenu un enjeu de campagne.

Depuis, rien n'a changé selon un collectif de lycéens, d'enseignants et de parents d'élèves. Et la mutation imposée d'un enseignant qui avait cofondé la section audiovisuelle du lycée Suger a tendu encore plus la situation.

Une manifesteront est prévue ce mercredi après-midi devant le rectorat de Créteil.

Le reportage de Sébastien Sabiron

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.