À quoi ressemblent les manifs en plein état d'urgence ? Amnesty International donne des éléments de réponse.

Manifestations du premier mai 2017 à Paris
Manifestations du premier mai 2017 à Paris © AFP / PHILIPPE LOPEZ

L’État français a empêché la tenue de 155 rassemblements depuis novembre 2015. Les manifestations sont plus violentes, avec utilisation massive par les forces de l’ordre de gaz lacrymogènes, matraques et balles en caoutchouc.

La France a profité de l'état d'urgence pour durcir les politiques d'ordre public

Un rapport d'Amnesty International, fruit d'une enquête de terrain menée dans différents cortèges depuis un an et demi - au cours de manifestations contre la loi Travail ou contre les violences policières - accuse la France d'avoir profité de la menace terroriste pour justifier des politiques d'ordre public plus restrictives et disproportionnées.

►► L'état d'urgence, un prétexte pour restreindre ou réprimer les manifestations

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.