Peut-on se passer de dormir ? Quelle conséquence sur notre santé psychique et physique quand nous manquons de sommeil ?

Selon le magazine GEO, moins de 5 heures de sommeil par nuit augmenterait de 48 % le risque d’infarctus et de 15 % le risque de faire un AVC.
Selon le magazine GEO, moins de 5 heures de sommeil par nuit augmenterait de 48 % le risque d’infarctus et de 15 % le risque de faire un AVC. © Getty / Adam Kuylenstierna / EyeEm

À quoi sert justement le sommeil ? Pourquoi dort-on ? Quelles sont ses fonctions essentielles ? À quoi ça sert de rester allongés sept ou huit heures dans un état d’inconscience ? Quelles sont les graves conséquences pour la santé de mauvaises nuits répétées ?

Pour votre humble serviteur qui dort habituellement comme un loir, une mauvaise nuit est synonyme de bonne humeur en berne, de capacités intellectuelles proche du QI d’une asperge, et d’une fatigue physique qui dure deux ou trois jours, voire plus, la vingtaine joyeusement débiteuse de sommeil n’étant plus qu’un lointain souvenir…

Ne pas bien dormir peut nous gâcher la vie et nous mettre en danger, avec l’apparition de pathologies comme l’hypertension, l’obésité ou le diabète… Mais comment expliquer que notre temps de sommeil en baisse continuelle ne soit plus notre bien le plus précieux, le pilier central de notre santé ? Comment retrouver des nuits de sommeil réparateur ?

À l'antenne

Avec également à l'antenne Aline Perraudin (partenariat Santé Magazine) et la chronique  Alors voilà de Baptiste Beaulieu

Coup de coeur d'Ali: « Pourquoi nous dormons. Le pouvoir du sommeil et des rêves » du Pr Matthew Walker (Ed. La Découverte)

Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.