La remise en cause des droits des femmes. Les droits sont-ils acquis pour les femmes ?

La marche des femmes aux Etats-Unis
La marche des femmes aux Etats-Unis © Getty / Andrew Lichtenstein

Thomas Chauvineau:

On en est encore là. À entendre dans la rue, dans les transports, des propos aussi élégants que : "elle est courte ta jupe", ou encore "habillée comme ça, il va t'arriver des malheurs", et je garde pour moi le plus scabreux auquel certaines d'entre vous ont dû faire face. On en est encore là, à entendre dans l'hémicycle de l'Assemblée Nationale, une femme sifflée, parce qu'elle est une femme, le tout par des hommes, censés représenter le peuple de France. Même un coq, dans son poulailler ne se permet pas de siffler les poules !

On en est encore là, à sentir la pression qui pèse sur un droit chèrement acquis qui s'appelle l'avortement. On en est encore là, à voir si peu de femmes à la télévision, à la tête de grands groupes, ou aux primaires des partis politiques. Comment améliorer la situation ? Les lois évidemment, dont l'efficacité tarde à se faire sentir, l'éducation des plus jeunes, mais l'ABCD de l'égalité a été abandonné... L'humour, on connaissait les Tumblr pour dénoncer les sexismes de tous poils, plutôt virils, les poils... Sur internet, des femmes, et des hommes aussi, relaient toutes les petites phrases sexistes, entendues au boulot dans la rue, à la fac, au lycée, au collège...

Y-a-t il une menace sur les droits des femmes, comment les pérenniser et les faire progresser ?

On attend vos points de vues, vos expériences de sexisme, vos attentes, vos combats ... au 01 45 24 7000, sur twitter #grandbienvousfasse, et sur notre bWFpbA==

Avec :

**

  • Marie Cervetti, membre du HCE fh (Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes) et Directrice du centre d’hébergement et de réinsertion « FIT, une femme, un toit ».
  • Corinne Narassiguin, porte-parole du PS
  • Caroline Lumet, journaliste à Grazia

**

Chronique Thibaut de Saint-Maurice

Le Reportage d'Antoine Ly :

Une artiste qui défend le droit des femmes avec ses feutres et ses crayons. C’est Pénélope Bagieu. Elle vient de publier (le 26 janvier) le tome 2 de sa BD « Culottées. Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent » (Gallimard). 15 portraits de femmes, plus ou moins célèbres, qui ont décidé de prendre leur vie en main. Une bande dessinée engagée. Pénélope Bagieu est allée (mardi) à la rencontre de son public pour une séance de dédicaces et de photos dans une librairie parisienne (Drugstore Publicis).

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.