Aujourd'hui Marie Sauvion profite des vacances scolaires pour se demander comment donner le goût de l’art aux enfants.

Donner le goût de l'art et des musées dès le plus jeune âge
Donner le goût de l'art et des musées dès le plus jeune âge © Getty

Vous l’avez peut-être vécu enfant. Ou vous l’avez infligé vous-même à votre progéniture. On est au musée, il y a un monde fou, on a gardé les manteaux, on a chaud, on donnerait tout pour s’asseoir cinq minutes et boire un coup mais il reste 3000 m2 à parcourir et 629 tableaux de grands maîtres à contempler en veillant à ce que les gosses ne s’avisent pas d’y toucher… J’ai bon ? 

Ben non, j’ai tout faux, parce que c’est évidemment le contraire de ce qu’il faut faire, et tout le monde le sait. En revanche, ce qu’on ne sait pas toujours, c’est comment transmettre le goût du beau, de la culture, ou en tout cas de la gourmandise. Comment parler de Manet quand on a peur de le confondre avec Monet ? De Soulages quand tout ce qu’on sait dire à priori c’est qu’il aime bien le noir ? 

La musique, il suffit d’allumer la radio. La littérature, c’est achetable facilement et il y a les bibliothèques. Le ciné, c’est facile d’accès. En revanche, peu de gens ont un Renoir dans leur salon et on n’a pas toujours les clés du musée. La bonne nouvelle, c’est que tout est fait aujourd’hui pour le démocratiser, entre les ateliers pour enfants, pour bébés même, les bouquins à destination des petits et les formations à usage des parents. 

Alors, les beaux arts vous intimident-ils ? Ecumez-vous les musées en famille ? Comment en discutez-vous avec vos enfants ? 

Comment ouvrir les portes de leur perception et laisser s’envoler leur imagination créatrice ? 

Et comment réagir quand ils grommellent que « Picasso, c’est moche » ? 

Aujourd'hui avec nous pour en parler :

  • Marie Lavandier, directrice du Louvre-Lens
  • Lolita M’Gouni, enseignante au collège Robert Doisneau de Clichy, fondatrice du Mini Musée
  • Yves Jaeglé, journaliste culture au Parisien
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.