Vos enfants ou vos petits-enfants sont peut-être scolarisés dans une école qui suit les pédagogies dites nouvelles du type Freinet ou Montessori. Des pédagogies qui préconisent un environnement adapté, un climat serein en classe, des établissements qui encouragent l’autonomie, l’activité des élèves.

Les pédagogies alternatives
Les pédagogies alternatives © AFP / Maskot

Des pédagogies qui les laissent suivre leur élan naturel face à un panel d’activité…

Des écoles qui permettent de déployer leurs compétences, à leur rythme, et qui font de l’erreur un outil d’apprentissage. Nombreux sont les parents qui jugent efficaces ces écoles Montessori ou Freinet. Mais que valent ces méthodes à l’épreuve de l’évaluation scientifique. De plus en plus de chercheurs et d’enseignants collaborent pour évaluer les bénéfices de ces pédagogies pour le cerveau des enfants…

Toutes vos questions et réactions au 01 45 24 7000, sur l’appli France Inter et sur la page Facebook de GBVF.

Un Partenariat Cerveau et psycho avec Sébastien Bohler, rédacteur en chef

Extraits de l'émission

Olivier Houdé "Ces pédagogies ont émergé au début du XXe siècle. C'était l'époque des deux premières guerres mondiales ; on se posait la question de l'humanité, de l'intelligence, du vivre ensemble". La réflexion à la base des pédagogies Montessori comme Freinet en portent les marques :

Le but de ces pédagogies alternatives était bien sûr les apprentissages scolaires fondamentaux mais surtout un but social de vivre en paix, avec le pari très juste que si on respecte les enfants dès leur plus âge, ils respecteront les autres plus tard

"Quand vous êtes instituteur dans une classe, il y a une seule question que vous devez vous poser : "Est ce que vous privilégiez le programme ou l'élève ? Il faut évidemment appliquer le programme, mais oublier l'élève ou penser que tous les élèves dans ce groupe sont identiques, c'est une grave erreur pédagogique qui conduit au décrochage scolaire pour certains d'entre eux."

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.