Quels sont les bienfaits de l’optimisme ? Vaut-il mieux au contraire un pessimisme éclairé ? Comment être optimiste dans un monde de plus en plus pollué, xénophobe, raciste ?

Et si vous deveniez plus optimiste ?
Et si vous deveniez plus optimiste ? © Getty / Tim Robberts

Réchauffement climatique, terrorisme, crise économique, montée des populismes, chômage endémique…  Peu de raison a priori de cultiver un optimisme béat, à la manière de Pangloss dans Candide de Voltaire.

Tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des monde, pourtant...

La réalité est beaucoup moins noire qu’il n’y paraît

Selon plusieurs études des Nations Unis, de l’Organisation Mondiale de la santé ou de la Banque Mondiale, les Candides du monde entier ont plutôt raison d’être optimistes : 

L’optimisme, c’est cette tournure d’esprit qui dispose à prendre les choses du bon côté, en négligeant leur aspect fâcheux, à l’image du personnage de Bob l’éponge ou de celui de Sabine Azéma dans On connaît la chanson.

Mais comment développer son optimisme quand on penche plutôt du côté du philosophe allemand Schopenhauer pour qui « aujourd’hui est mauvais et chaque jour sera plus mauvais, jusqu’à ce que le pire arrive ».

Comment devenir plus optimiste ?

Comment devenir plus optimiste quand on a plutôt tendance à voir le verre à moitié vide ?

Quels sont les véritables bienfaits de l’optimisme ? 

Y en a-t-il un bon et un mauvais ?

Et si c’était les pessimistes qui avaient finalement raison de voir le monde entre gris clair et gris foncé ?

Et vous de quel côté penchez-vous ? 

Plutôt optimiste façon Jean d’Ormesson ou plutôt pessimiste façon Michel Houellebecq ? 

Comment cultivez-vous votre optimisme ?

Dîtes-nous aussi si les optimistes ont le don de vous agacer ?

À l'antenne

Pour évoquer ce sujet, Ali Rebeihi reçoit :

Au cours de l'émission il y aura également une chronique de Marie-Laure Zonszain, journaliste à Femme Actuelle 

Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.