Quid des personnalités narcissiques, histrioniques, passives agressives, paranoïaques et schizoïdes qu'il faut souvent apprendre à mieux connaitre pour mieux les maîtriser, mieux les accompagner sans tomber dans certains pièges comportementaux. Une personnalité difficile est-elle forcément toxique, et vice-versa ?

Personnalités toxiques : quand les fuir ?
Personnalités toxiques : quand les fuir ? © Getty / Alvinburrows

Personnalités difficiles, personnalités toxiques, quand faut-il fuir et quand faut-il s’adapter ?

Prenons l’exemple d’un collègue avenant, souriant, affable, charmant. Apparemment empathique. Bref, le gendre idéal qui porte un masque agréable.

Et pourtant, il peut s’agir d’un manipulateur pervers qui salira à dessein votre réputation au sein de votre travail... Mû par l’obsession du pouvoir, cette personnalité toxique usera de tous les moyens pour l’obtenir, prêt à vous blesser, sans culpabilité. Avec un but : vous éliminer... Exercer une emprise sur vous.

Et puis il y a cet autre collègue narcissique, qui a le sentiment d’être exceptionnel, qui souhaite être le centre de l’attention, qui pense avoir des privilèges par rapport au commun des mortels.

Souvent maladroits, casse-pieds, ces personnalités difficiles n’useront pas forcément des mêmes procédés abjects que le psychopathe social précédemment décrit.

À l'antenne

Pour évoquer le sujet, Ali Rebeihi reçoit :

  • Partenariat Cerveaux et psycho avec Sébastien Bohler, rédacteur en chef 
  • François Lelord psychiatre, co auteur avec Christophe André de "Comment gérer les personnalités difficiles" (Odile Jacob)
  • Grégory Michel psychologue clinicien à Bordeaux

Egalement à l'antenne pour leurs chroniques : Christophe André et Marie-Laure Zonszain

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.