La France est coupée en deux : les adeptes du bain, émollient à souhait, où l’on s’abandonne corps et âme. Et ceux, qui préfèrent les douches revigorantes !

Deux nains de jardin espionnent dans une salle de bain
Deux nains de jardin espionnent dans une salle de bain © Getty / Alexander Nicholson

Mais ceux qui prennent des douches rêvent parfois de baignoire-sabot, au beau milieu d’une grande pièce lumineuse peuplée de plantes tropicales où voisinent un fauteuil moelleux, un vélo d’appartement, voire, soyons fou, une cabine de sauna. Un rêve inaccessible pour la plupart d’entre nous. Par manque de place et pour cause évidemment de budget très serré. Ce matin, en partenariat avec le quotidien La Croix, je vous propose d’explorer la salle de bain.

La salle de bain, ce lieu où se jouent le propre et l’intime

L’une des rares pièces où l’on vous fiche vraiment la paix, avec les toilettes, évidemment, même si elle constitue en couple ou en famille une source d’agacement. Et pour les parents, c’est une pièce essentielle dans l’apprentissage de l’autonomie des enfants…

Et vous quel rapport entretenez-vous avec votre salle de bain ? Votre rapport avec l’hygiène, la vôtre et surtout, celle des autres ? Comment vos enfants et vos adolescents s’emparent-ils de cet espace intime ? En couple ou en famille, la salle de bain est-elle une source de conflit ? Et puis, à quoi ressemble la salle de bain de vos rêves ?

Nous attendons vos questions, réactions et témoignages par courriel. Sur notre page Facebook. Et au standard de France Inter 01 45 24 7000, Ulysse et Josué attendent vos coups de fils.

avec nos invités :

  • France Lebreton journaliste à La Croix
  • Georges Vigarello, historien français spécialiste de l'histoire de l'hygiène, de la santé, des pratiques corporelles et des représentations du corps
  • Monique Eleb, psychologue et sociologue française, spécialiste des modes de vie, de l’habitat et de son architecture

Partenariat Femme Actuelle, Sabrina Nadjar.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.