Et si au lieu de s'en plaindre, on se réjouissait d'être fatigués ? La fatigue nous apprend que nous ne sommes ni des dieux ni des machines, ni des anges ni des héros, ni des elfes ni des lutins : elle révèle nos impuissances. Elle s'impose à nous et nous enseigne l'humilité.

La fatigue nous enseigne l'humilité
La fatigue nous enseigne l'humilité © Getty / Westend61

Avez-vous déjà remarqué de combien de mots différents nous disposons pour dire qu'on est fatigué(e)? Je suis crevée, épuisée, claquée, éclatée, cassée, cramée, cuite, flapie, fourbue, moulue, éreintée, vannée, harassée, exténuée. Une telle palette de vocabulaire ne peut pas être un hasard ! D'ailleurs, les députés, qui se plaignent ces jours-ci d'être au bout du rouleau, ont sans doute des synonymes à proposer.

Et si au lieu de nous en plaindre, on se réjouissait d'être fatigués ? 

C'est le défi que je vous propose ce matin. Avec un brin de mauvaise foi, évidemment, mais pas tant que ça...

La fatigue nous enseigne que nous sommes perfectibles. La fatigue s'impose à nous et nous apprend l'humilité. La fatigue change notre rapport au monde : peut-être le monde est-il beau, quand on est épuisé, parce qu’on a tendance à devenir rêveur. Alors si nous cessions de nous battre contre la fatigue? Pourquoi ne pas essayer d'en faire une alliée ? 

Avec :

Eric Fiat, philosophe, Ode à la fatigue ed. de l’Observatoire, dans la collection dirigée par Adèle Van Reeth, « la relève ».

Léonard Anthony Fatigue ed.Flammarion

Partenariat Le 1 Julien Bisson 

Demain, on parle d'une horloge très injuste dont le tic-tac résonne aux oreilles des femmes, mais pas des hommes. J'ai nommé l'horloge biologique. Faire des enfants avant qu'il ne soit trop tard : une pression qui a de l’influence sur bien des choix que doivent faire les femmes.

Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.