On le sait, on le dit maintenant, être parent, c’est réjouissant et c’est… Crevant. Exténuant. Horripilant aussi, parfois. On le dit moins souvent, mais être un parent ET un aidant c’est ça…

Parent et aidant, c'est épuisant
Parent et aidant, c'est épuisant © Getty / Noel Hendrickson

A ceux qui viennent de se réveiller, ceux qui, déjà, voudraient retourner se coucher. Le biberon, ou le petit déjeuner vient tout juste d’être donné. Peut-être un peu plus tard, ce matin, quand même, c’est férié. 

Il est dix heures, pas d’école aujourd’hui, on peut traîner un peu. A peine. Retrouver la chaussette du petit dernier, retirer la tablette des mains de l’aîné et ça y est, on va pouvoir aller se doucher, on a de la chance, quand même, avec ces jours fériés. On a toute la journée, alors… 

Eh ben Vivement demain, vivement l’école. C’est bien aussi, quand ils vont à l’école. Oui, c’est super, quand ils peuvent y aller. Sans qu’on ait à se demander si l’école est équipée d’une rampe, si l’auxiliaire sera la même à la rentrée, si le bruit, les microbes, le rythme, il va pouvoir supporter et si dans la cour de récré, ça va bien se passer. Si dans la rue, on va pas se moquer… On le sait, on le dit maintenant, être parent, c’est réjouissant et c’est… Crevant. Exténuant. Horripilant aussi, parfois. On le dit moins souvent, mais être un parent ET un aidant c’est ça… Non, c’est dix fois ça. C’est mille fois ça. Ça se compte pas. Quand on aime, on compte pas. Aider, c’est naturel. 

Cet enfant, malgré la maladie, le handicap, ou l’accident, c’est la chair de notre chair, alors quand on souffre, on ne dit le pas

Raser les murs, ne rien demander, ne pas se plaindre, surtout, effacer les différences, dans un monde qui n’adore pas la différence, les imparfaits, les boiteux, les pas comme eux. Se faire tout petit, mais à quel prix… 

  • Et si ce matin, on arrêtait ? Et si on se disait que oui, parfois, on est fatigué, mais alors très très fatigués ? Et que ce serait pas mal si on voulait bien nous écouter ? Vous écouter ?

Cette émission, vous le savez, elle se fait avec vous, pour vous, grâce à vous. Alors appelez-nous, racontez nous, racontez vous au 01 45 24 7000, sur l’appli France Inter et sur notre page Facebook.

avec

  • Caroline Boudet : auteur de La vie réserve des surprises ed. Fayard, maman d'une petite Louise, atteinte de Trisomie 21 et Rémy Bellet le papa, fondateurs de l’association Extra-Louise
  • Audrey Sauvajon, La tête haute, chez Flammarion
  • Serge Guérin sociologue
  • Françoise Ellien psychologue clinicienne, co-fondatrice et Pte de l'association Jade

Chronique Alors voilà Baptiste Beaulieu 

Demain, avec vous, on va tenter de comprendre pourquoi si peu de victimes de violences sexuelles portent plainte. 10%, un chiffre qui ne baisse pas…  Vous avez voulu porter plainte et vous avez renoncé, ou bien, au contraire, vous n’avez jamais osé… Appelez nous, au 01 45 24 7000, ou bien écrivez nous, sur l’appli France Inter ou la page Facebook

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.