Ils ont pris le pouvoir dans notre vie quotidienne hyper connectée. Les algorithmes mettent nos existences en équation pour décoder nos comportements, anticiper nos besoins, nous accompagner dans tous les pans de notre existence… Avons-nous raisons de leur accorder une confiance quasi aveugle ?

Ces algorithmes qui guident nos vies
Ces algorithmes qui guident nos vies © Getty / Guido Rosa

Ils sont partout… Ils nous rendent mille et un services. Ils ont pris le pouvoir dans notre vie quotidienne hyper connecté. Qu’ils s’agissent de nos habitudes de consommation, de nos choix culturels, de notre vie amoureuse, amicale, professionnelle, de nos loisirs… Les algorithmes mettent nos existences en équation pour décoder nos comportements, anticiper nos besoins, nous accompagner dans tous les pans de notre existence…

Ces programmes informatiques s’immiscent partout 

Les algorithmes sont dans les localisation GPS, propositions de séries à regarder sur Netflix ou Amazon Prime, choix d’un partenaire sexuel,  sur une appli de rencontre, programmation d’un robot cuiseur, recommandation d’achats sur des sites comme Amazon ou Fnac.com, gestion de notre réseau social…

  • Mais quels dangers représentent ces algorithmes dont on ne peut plus se passer ?
  • Avons-nous vraiment conscience que ces algorithmes influencent nos vies sans que nous le sachions ?
  • Avons-nous raisons de leur accorder une confiance quasi aveugle ?
  • Et puis nous verrons pourquoi ces algorithmes peuvent à terme accentuer les inégalités sociales ? 
  • Vous pouvez réagir ce matin sur la page Facebook de GBVF…

Bref, les algorithmes représentent-ils une bombe à retardement ? Comme le prophétise notre invitée la mathématicienne américaine Cathy O’Neil auteure de Algorithmes, la bombe à retardement paru aux ed.Les arènes ?

Avec nous également ce matin le journaliste et réalisateur de documentaire Thomas Huchon qui anime la chaîne Youtube : Thomas contre les GAFA.

►►► Plus d'informations sur les algorithmes sur France Inter

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.