Aujourd'hui, avec “Le Parisien Week-end”, on s’intéresse à ces plats et desserts d’enfance qui nous font du bien. Faites-nous partager vos saveurs, parfums, douceurs d’enfance. Et dites-nous quels sont les recettes que vous avez envie de transmettre ?

Un gratin de pâtes, un plat d'enfance !
Un gratin de pâtes, un plat d'enfance ! © Getty / 4kodiak

Dans cette actualité anxiogène, quel bonheur ce matin d’évoquer ces plats d’enfance qui enchantent les papilles gustatives… Le plaisir de se remémorer la dégustation des madeleines, riz au lait, blanquette et autre couscous !

Des souvenirs qui nous font sourire de nostalgie avec, au fond, la douce tristesse de ne jamais pouvoir retrouver exactement le goût inimitable de ces recettes d’enfance, une fois devenu adulte. Car le meilleur gâteau au chocolat sera à jamais celui de nos parents, grands-parents, oncle ou tantes. Nous sommes presque tous à la recherche des saveurs et des parfums perdus, à l’image du sévère critique gastronomique Anton Ego dans le film Ratatouille, qui retrouve sa part d’humanité en dégustant au restaurant une ratatouille digne de son enfance.

Nous verrons également pourquoi ces plats jouent un rôle fondamental dans notre bien-être ?

Et un spécialiste nous expliquera le lien entre notre odorat et notre mémoire olfactive.

Avec :

  • Philippe Urraca, chef pâtissier de La Compagnie des Desserts, président des Meilleurs Ouvriers de France en pâtisserie, auteur de Pâtisserie, leçons en pas à pas (aux éditions du Chêne)
  • Grégory Cohen, chef cuisinier du restaurant Mom’Art
  • Nathalie Hélal, journaliste gastronomique
  • Marie-Hélène Baylac, historienne, enseignante à l’Ecole alsacienne, auteur de Un repas gourmand à la française (aux éditions Omnibus)

+ Et La petite philosophie de la vie quotidienne de Thibaut de Saint Maurice

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.