avec Guillaume Coudray

Charcuterie
Charcuterie © Getty

Et, ce matin, on s’intéresse aux vices de la charcuterie industrielle… Nous verrons pourquoi elle nous empoisonne à petit feu… Pourquoi les industriels qui fabriquent du jambon et des saucisses knack utilisent abondamment les nitrates de potassium et nitrites de sodium, deux additifs aux effets graves… La charcuterie bio est-elle épargnée par ces poisons ? Quels sont les liens entre ces charcuteries pas du tout artisanales et l’explosion du cancer colo-rectal, le plus fréquent chez les non-fumeurs ? Et puis quelles sont les vraies alternatives pour déguster de la charcuterie sans danger ?

Questions / réactions au 01 45 24 7000. Par courriel

Sans oublier notre page Facebook.

Guillaume Coudray Auteur et réalisateur de films documentaires, Cochonneries. Comment la charcuterie est devenue un poison ed.la découverte

Au téléphone: David Bazergue, Délégué Général de la Fédération française des Industriels Charcutiers, Traiteurs, Transformateurs de viandes (FICT)

Au téléphone: Guillaume Bouissou, éleveur et charcutier en Aveyron, Charcuteries sèches et crues

Reportage:

Antoine Ly a rencontré une personne qui est dans le métier depuis plus de 20 ans, et qui veut lui rendre ses lettres de noblesse. Il s'agit de Gilles Vérot, artisan charcutier à Paris.

Dans la famille Vérot on est charcutier depuis 3 générations. Autant vous dire que Gilles Verot prend très au sérieux son métier. Au point d'avoir été primé à plusieurs reprises. Champion de France du fromage de tête, ou encore vice champion du monde du pâté en croûte.

Antoine l'a rencontré dans son atelier pour savoir comment il travaille. Il était en train de préparer un pâté en croûte...Spécialement créé pour un grand restaurant parisien. Gilles Verot va publier le mois prochain "un charcutier dans ma cuisine" aux éditions "Tana". Un livre où vous retrouverez ses plus grandes recettes.

Partenariat Le 1 Julien Bisson

Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.