C’est sans doute l’expérience littéraire la plus courante et qui n’a pas vocation à être publiée. Le journal intime, que l’on commence souvent à l’adolescence. Mais qu’est-ce qui pousse à confier à un carnet, des pensées à soi-même, le fil des événements de sa vie ?

Ces journaux intimes qui nous font du bien
Ces journaux intimes qui nous font du bien © Getty / Leonardo De La Cuesta

Pourquoi livrer presque tous ses secrets à ce compagnon de tous les instants ? 

Donner du sens à son existence, ordonner le chaos d’une vie. Se décharger de certaines émotions intenses, difficiles. Amortir certains traumatismes. Mettre en perspective certains problèmes existentiels. Écrire, juste pour le plaisir, sans trop mentir…

Mais à qui s’adresse vraiment un journal intime ? Qui est le véritable interlocuteur ? Quelles sont ses vertus thérapeutiques ? Existe-t-il des règles à respecter ?

Pour nous éclairer

  • La psychologue clinicienne Nayla Chidiac. 
  • La journaliste Christilla Pellé-Douël.
  • Baptiste Liger, directeur de la rédaction du mensuel Lire.
  • Mes complices aujourd’hui : le psychiatre Christophe André et Marie-Laure Zonszin de Femme Actuelle.

Quelles sont les vertus thérapeutiques du journal intime ? 

Programmation musicale 

  1. « Kepler, kepler » de Biche, 2019.

  2. « Je dis aime » de M, 1999.

  3. « Fixture picture » de Aldous Harding, 2019

Pour plus d'informations et retrouver également l'émission diffusée en direct le 16 octobre 2018, cliquez ici !

Programmation musicale
  • CHINESE MAN
    CHINESE MANWolf2018
  • TRANS KABARO linndé [radio edit]2019
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.