Avec le mensuel "Philosophie Magazine", on se demande pourquoi s’énerve-t-on ? Et quelle est la différence entre la saine colère et l’énervement ? Pourquoi notre société est-elle sur les nerfs ? Et vous qu’est-ce qui vous énerve ?

Est-il possible de ne jamais s'énerver ?
Est-il possible de ne jamais s'énerver ? © Getty / skynesher

L'énervement est-il nécessaire ? 

Pour Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine, l'énervement est un impensé du quotidien : 

"Les sources contemporaines de l'énervement sont nombreuses. Il ne faut pas toujours se plaindre de l'énervement. Moi je suis convaincu qu'il peut avoir une fécondité. Ne pas s'énerver peut parfois être une faute devant l'injustice ou même pour soi-même. L'énervement peut avoir une nécessité morale."

Pour Albert Moukheiber docteur en neuroscience cognitive : 

" Aujourd'hui on met de côté toute une palette des émotions négatives, il ne faut pas être en colère, il ne faut pas être triste. Il faut être tout le temps performatif, fonctionnel etc... Je pense que lorsqu'on essaie de supprimer les émotions négatives, on supprime aussi des émotions positives. Nos émotions sont une boussole pour notre action, et du coup s'énerver c'est aussi un signal pour dire qu'il faut changer quelque chose." 

Christophe André apporte un regard un peu différent :

"L'énervement c'est la première étape de la colère, la réponse à l'accumulation, la répétition des entraves, des complications du quotidien. Parfois on regrette non pas de ne pas nous être énervé, mais de ne pas être intervenu dans une situation."  

Contrôler son énervement a un coût

Au travail, dans les transports, au volant de votre voiture, vous pouvez être amenés à faire face à des situations qui vous irritent. Et tenter de les maîtriser en restant stoïque. Or cela a un coût comme le rappellent Martin Legros et Christophe André : 

Le contrôle ne doit pas être assimilé à de la répression des émotions. 

"Contrôler et réguler ses émotions ça peut être m'apercevoir que je suis en colère, identifier pourquoi et éventuellement intervenir parce que j'en ai le droit."

On ne doit pas réprimer l'énervement, on doit le comprendre et le transformer en énergie. 

S'énerver permet-il de relâcher la pression ? 

A ce sujet, deux visions s'opposent dans l'émission. Celle de Martin Legros qui considère qu'en effet, si on s'énerve cela peut parfois avoir la vertu de faire tomber la pression

Au contraire pour Christophe André, plus on incite les gens à lâcher la bride, plus la fois d'après (à la frustration suivante), la colère va être encore plus forte. 

S'abandonner à la colère ou à l'énervement c'est toxique. 

Albert Moukheiber confirme aussi. Pour plus de conseils pour faire face aux situations d'énervement, et apprendre à les maîtriser, écoutez l'émission. 

▶︎ Nouveau : laissez-nous une note vocale. 

Mode d'emploi : téléchargez l'application (gratuite) France Inter si vous ne l'avez pas encore > allez à la page programme > émission "Grand bien vous fasse" > cliquer sur le bouton "laisser une note vocale" (ou sur ce lien directement). On vous demandera de vous identifier, puis d'enregistrer votre message (que vous pourrez écouter et/ou refaire avant de l'envoyer)

Programmation musicale
L'équipe