Les nouvelles sur le covid-19, sont-elles toujours aussi bonnes ? Avons-nous contracté une immunité collective ? Risquons-nous une deuxième vague ? Mais aussi, pourquoi des patients d'hôpital psychiatrique ont mieux résisté qu'attendu ? Et de bonnes raisons philosophiques d'espérer, les masques et le télescope Hubble.

Vos questions sur la Covid-19 et le déconfinement
Vos questions sur la Covid-19 et le déconfinement © Getty / svetikd

Toutes vos questions sur le Covid et le déconfinement (extraits) : 

"Dans les cabinets, on constate un net recul des consultations liées au Covid-19. Mais les patients sont très angoissés."

Le résultat du déconfinement sur la population ne sera visible que dans deux ou trois semaines.

"L’Allemagne a eu la chance de ne pas être une destination aussi touristique que la France et l’Italie, et de s’être confinée assez tôt par rapport à l’arrivée de l’épidémie."

"Si on doit se re-confiner, ce ne sera pas toute la population, mais seulement les plus fragiles."

"Aujourd’hui, en France, on a identifié 25 clusters"

"L'immunité collective est très faible, et très hétérogène : dans certains lieux elle est de 20 à 25%  comme en Seine-saint-Denis, ou en Alsace... Mais dans d’autres régions, elle est proche de zéro %."

"La bonne distance : varie en fonction de ce que vous faites : parler (1,5 m), hurler, ou éternuer...  Et on ne connait pas la distance pour les micro-gouttelettes de salive qui restent dans l'air. Mais le masque reste une bonne protection."

Avec :

  • Baptiste Beaulieu, médecin généraliste , coordinateur d'un centre dédié au Covid-19 à Toulouse
  • Martin Blachier, médecin épidémiologiste, spécialiste en santé publique 
  • Vincent Maréchal, professeur de virologie à La Sorbonne 

Zoom sur la santé mentale

Avec Raphaël Gaillard, Professeur de psychiatrie, chef de pôle à Sainte Anne, chercheur en neurosciences cognitives. 

Alors qu'il s'attendait à ce que ses patients (qui sont plus fumeurs et plus porteurs de facteurs de comorbidité que la moyenne de la population) soient plus touchés par le Covid-19, il n'en a rien été.

Les soignants de l'hôpital psychiatrique ont été plus atteints que les patients. La nicotine et les psychotropes auraient eu un effet protecteur face à la maladie.

Le temps de réfléchir 

Avec Alexandre Lacroix : Une raison d'espérer avec Gunther Anders, (connu pour être le premier mari d'Hannah Arendt) : cette crise est la première fois que l'humanité s’est donnée les moyens de réagir à un événement supraliminaire.

Le temps d'être curieux 

Avec Daniel Fiévet : "Les trente ans d'Hubble"

Les humoristes de France inter 

Avec Sophia Aram : "Masques jetés sur la chaussée, je te vois"

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.