Le physicien et philosophe des sciences Étienne Klein partage ses impressions quant aux enjeux du Covid-19 et la période du confinement. Coup de projecteur sur la fonctionnement de la thyroïde, cette glande indispensable à notre équilibre santé, située à la face antérieure du cou, et pourtant si méconnue.

Coup de projecteur sur le fonctionnement de la thyroïde
Coup de projecteur sur le fonctionnement de la thyroïde © Getty / Stígur Már Karlsson /Heimsmyndir

La personnalité du jour

Etienne Klein, spécialiste du temps partage avec vous son regard sur le confinement et son sentiment sur l'après.

Le temps de cuisiner

Le chef-cuisinier Grégory Cohen vous propose au menu : truffade et de pomme de terres et tarte au chocolat

Le temps de lire

Christilla Pellé Douël vous conseille de (re)lire "Le vieux qui lisait des romans d'amour" de l'auteur chilien Luis Sepúlveda. 

L'auteur chilien est mort en Espagne des suites du coronavirus à l'âge de 70 ans.

Un auteur qui était très engagé dans les Jeunesses communistes et puis, auprès du président Salvador Allende, président du Chili. Après le coup d'Etat, il a été arrêté et torturé comme des centaines d'autres. Il a été exilé. À ce moment là, il commence un grand tour du monde malgré lui, il se retrouve au Nicaragua où il a partagé la vie des Indiens dans la forêt amazonienne. C'est là que lui est venue l'idée de l'histoire de ce roman.

Un conte humoristique, une fable écologique

La vie continue : quand la thyroïde fonctionne mal

C'est une glande indispensable à notre équilibre de santé. Quand elle dysfonctionne, c'est tout l'organisme qui peut être déséquilibré. Ce sont entre 5 et 6 millions de Français qui sont touchés par les troubles de la thyroïde. 

"Santé Magazine" publie ce mois-ci un dossier complet sur la thyroïde. Aline Perraudin est rédactrice en chef du magazine et Emmanuelle Lecornet-Soko, endocrinologue et diabétologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, auteure, avec Caroline Chaminade de "Et si c'était hormonal ?" (Hachette Pratique).

La thyroïde se trouve à la base du cou juste derrière le noeud de cravate, dans le petit creux. 

  • Les maladies et les troubles causés par son dysfonctionnement

"L'hypothyroïdie est extrêmement fréquente, c'est un dysfonctionnement qui fait que la thyroïde ne fonctionne pas assez soit parce qu'on n'a plus de thyroïde, soit parce que votre thyroïde a connu une inflammation déclenchée par votre système immunitaire qui l'attaquée. L'organisme est au ralenti car les hormones thyroïdiennes régulent le métabolisme du corps. Si elle ne fonctionne pas assez, on se sent fatigué, on a froid, on a tendance à prendre du poids, le transit est ralenti, on est constipé, la peau est sèche, les cheveux peuvent tomber. Toute une série de symptômes qui se traduisent par le manque d'énergie.

Quant à l'hyperthyroïdie, la thyroïde produit trop d'hormones. Le premier symptôme ce sont les palpitations, l'excitation, les tremblements, la chaleur car le métabolisme s'accélère. On peut maigrir, le transit est plus rapide, ce qui peut provoquer de la diarrhée. Il peut y avoir un épuisement musculaire, une certaine irritabilité". 

  • Comment intervenir sur la thyroïde ?

"Parfois, on ne peut pas régler le problème simplement avec des médicaments, il faut se débarrasser de cette thyroïde devenue nocive. Soit on fait une opération à la suite de quoi un traitement avec des comprimés devra combler l'absence de la thyroïde. Soit on la brule avec une substance radioactive. Dans les deux cas, la thyroïde devient inopérante. Soit on l'enlève totalement, soit finalement on la garde mais elle ne produit plus d'hormones thyroïdiennes. Dans les deux cas, on devra prendre un traitement".

  • Est-on plus fragiles face au Covid-19 avec des problèmes liés à la thyroïde ? 

"Nos études montrent qu'on a absolument aucune inquiétude à avoir lorsqu'on rencontre des maladies liées à la thyroïde. Le fait qu'il y ait une maladie auto immune ne veut pas dire forcément que le système immunitaire marche moins". 

Il est important de continuer à se soigner même s'il ne s'agit pas du Coronavirus. La continuité des soins (courants) a encore été rappelée par le Premier ministre. À savoir que les spécialistes sont à moins de 60 % des consultations et les généralistes à moins 40 %. 

Répondeur #Maviedeconfiné-e - 01 56 40 68 68

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.