Manger bon, bien, bio ? Comment rendre nos assiettes plus vertes ? Comment manger de façon plus écologique ?

Un panier vert
Un panier vert © Getty / Dan Dalton

Nos modes de consommation alimentaires agissent fortement sur la pollution et le réchauffement climatique… Notre alimentation représenterait jusqu’à 1/3 des émissions de gaz à effet de serre, délétère pour notre planète... Nous verrons ce matin si nos assiettes peuvent vraiment échapper aux substances toxiques issues de la chimie lourde ? Manger bio est sans doute une alternative. Mais le bio low cost , le bio industriel vendu en grande distribution est-il vraiment fiable ? Que faire pour rendre nos assiettes plus vertes ? Privilégier les circuits courts et manger local ? Réduire sa consommation de viande ? Lutter contre le gaspillage alimentaire… Ne plus acheter de produits industriels qui contiennent trop de pesticides, de conservateurs, de colorants artificiels ? Quelles sont les initiatives que vous prenez pour manger plus écolo, pour rendre votre assiette plus verte…

N’hésitez pas à poser vos questions, à témoigner, sur bm90cmUgYWRyZXNzZSBtYWls, sur notre page Facebook. Et au standard de France Inter : 01 45 24 7000

Avec :

  • Laurent Chevallier, médecin nutritionniste
  • Claude Aubert, ingénieur agronome, auteurs de Alors, on mange quoi ? ed.Fayard
  • Au téléphone : Frédéric Denhez, journaliste scientifique
  • Au téléphone : Nadine Lauverjat, chargée de mission Générations Futures

Le Reportage Antoine Ly chez les Freegan :

Pour rendre nos assiettes plus vertes, la solution c'est peut-être de regarder dans la poubelle. C'est en tout cas ce que font ceux que l'on appelle les « Freegan ». Ils ont même un restaurant dans lequel, Antoine s'est rendu.

C'est un restaurant solidaire situé dans le 19 ème arrondissement de Paris. Il s'appelle le « Freegan Pony ». Alors être « freegan » ou « déchétariens », c'est un mode de vie qui consiste à lutter contre le gaspillage alimentaire. La plupart d'entre eux se nourrissent en récupérant les invendus dans les poubelles mais qui sont encore comestibles.

Aladdin CHARNI est le fondateur de ce restaurant, où chacun paie ce qu'il veut. Son idée, c'est de proposer des plats réalisés avec les invendus du Marché d'Intérêt National de Rungis. Il s'y rend le matin pour rencontrer les grossistes. Et il récupère gratuitement les fruits et légumes qui auraient dû finir à la poubelle.

Alors, pas la peine de se précipiter au « Freegan Pony ». Il vient de fermer ses portes pour deux mois. Car au départ c'était un squat. Mais Aladdin Charni a signé une convention avec la Mairie de Paris. Et donc ils vont faire des travaux pour être en conformité. Ce resto solidaire rouvrira ses portes en janvier prochain.

10h33
Illustration pour "La Petite philo"

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.