Ce que le français doit à l’anglais et vice-versa... la rue... Et puis nous nous amuserons de quelques curiosités de la langue française…

Ce que la langue française doit à l'anglais et inversement
Ce que la langue française doit à l'anglais et inversement © Getty / atakan

Certains d’entre vous se plaignent régulièrement de l’emploi de mots anglais ou du franglais sur les antennes du service public.

La médiatrice de Radio France Emmanuelle Daviet pourrait en témoigner.

Je t’aime moi non plus c’est ce qui pourrait résumer le rapport que nous entretenons avec la langue anglaise.

Mais nous verrons ce matin que nos deux langues sont intimement liées et ont vécu une longue lune de miel.

L’anglais a beaucoup emprunté au français.

Et inversement.

Comment expliquer qu’il existe autant de mots en commun dans nos deux langues ?

Comment expliquer que des mots qui sonnent anglais comme baby foot, camping ou footing,  n’existent pas dans la langue de Dickens ?

Est-il possible d’imposer en français des mots anglais qui sont désormais ancré dans notre langage courant ?

Eléments de réponse ce matin.

N’hésitez pas à participer à notre conversation au 01 45 24 7000, sur l’application France Inter et sur la page Facebook de l’émission.

avec

  • Jean Pruvost, lexicologue, auteur de La story de la langue française. Ce que le français doit à l'anglais et vice-versa (ed.Tallandier)
  • Jean-Loup Chiflet, écrivain, éditeur, auteur de Les curiosités de la langue française pour les nuls et  Sky Your Brexit (ed. First)
  • Julie Neveux , linguiste, autrice de Je parle comme je suis (ed.Grasset)
Programmation musicale
L'équipe