Comment expliquer notre obsession pour le bien-être ? Selon ce bon vieux Robert « le bien-être, c’est cette sensation agréable procurée par la satisfaction de besoins physiques, l’absence de soucis »… Comment cette quête s’est-elle imposée dans nos modes de vies ?

Yoga, méditation, réflexologie... existe-t-il une obsession du bien-être ?
Yoga, méditation, réflexologie... existe-t-il une obsession du bien-être ? © Getty / skynesher

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit d’ailleurs la santé comme : 

Un état de complet bien-être physique, mental et social, qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

Comment expliquer notre course au bien-être ?

Une quête qui peut nous épuiser à force de vouloir toujours aller mieux, et nous plonger dans le désarroi quand divers grains de sable enrayent la machine. Comment expliquer que le bien-être soit presque devenu un impératif moral ? Comment cette obsession s’est-elle imposée dans notre vie quotidienne ? Comment la publicité, les médias, les ouvrages de développement personnel nous incitent-ils à toujours aller mieux ?

Pour nous aider à décoder cette obsession du bien-être, le philosophe et professeur de marketing, Benoît Heilbrunn, les humoristes Nicole Ferroni et Sandra Colombo, ainsi que Flavia Mazelin Salvi, journaliste à Psychologies Magazine.

Pensez-vous que nos sociétés soient obsédées par le bien-être ? 

N’hésitez pas à réagir à sur la page Facebook de GBVF et sur l’appli France Inter.

Lundi : Coup de projecteur sur la grande histoire entre les Français et leurs fromages… Pourquoi le cantal, le cabécou, le camembert sont-ils aussi importants pour la plupart d’entre nous ? Quelles sont les vertus nutritionnelles des fromages ? Comment les fabrique-t-on ? Comment composer un beau plateau ?

Les invités
  • Benoît HeilbrunnPhilosophe, professeur de marketing à l’école de commerce ESCP de Paris Auteur de L’obsession du bien-être (Robert Laffont, à paraître le 14 février)
  • Nicole FerroniHumoriste
  • Flavia Mazelin Salvijournaliste à "Psychologies Magazine"
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.