Ces prénoms pas toujours facile à porter

La rentrée scolaire est aussi un indicateur des nouvelles tendances des prénoms à la mode.
La rentrée scolaire est aussi un indicateur des nouvelles tendances des prénoms à la mode. © Maxppp / Le Berry républicain - Stéphanie Para.

Ce matin, on se demande si notre prénom scelle notre destin social ? Que l’on s’appelle Kévin, Marie-Charlotte, Mohammed ou Ombeline, nos prénoms influencent-ils nos destins ? A la veille du 23 septembre, le jour où l’on dénombre le plus de naissances en France, selon l’Institut National des Etudes Démographiques. Et le jour d’une naissance, eh bien on file dans un service d’état civil pour donner un prénom au nouveau venu.

Des prénoms qui peuvent être plus ou moins lourd à porter. Des prénoms qui peuvent être des fardeaux. Une source de discrimination. Ou qui peuvent être au contraire bénéfique… Nous essaierons ce matin de comprendre comment et pourquoi certains prénoms signent l’appartenance à une classe sociale. Comment naissent et meurent le goût pour certains prénoms ? Pourquoi est-il difficile de porter certains prénoms dans certains milieux socioprofessionnels.

Dîtes-nous ce matin si votre prénom a été un atout ou un handicap ? Si vous avez eu honte de votre prénom ? Comment avez-vous choisi le prénom de vos enfants ? Regrettez-vous d’avoir donné un prénom désormais passé de mode…

N’hésitez pas à témoigner sur notre page Facebook, sur twitter avec le mot clef #grandbienvousfasse, sur notre adresse ZW1haWw= et bien sûr, au standard de France Inter : 01 45 24 7000.

avec :

  • Baptiste Coulmont, sociologue, spécialiste de la question des prénoms, maître de conférences à l'université Paris 8
  • Jean-François, Amadieu Sociologue, Les clés du destin ed. Odile Jacob
  • Julien Bisson, Chef de service au magazine LIRE

Programmation musicale

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.