Dire non peut être libérateur… À quel moment dire non peut changer notre vie…

Découvrez le pouvoir de dire "non" et ses vertus !
Découvrez le pouvoir de dire "non" et ses vertus ! © Getty / d3sign

Non.

J’aurai pu dire non ce matin au plaisir de vous retrouver au micro. Ne pas venir à la Maison de la radio. Rester au chaud sous la couette. Affirmer mon individualité. Mettre l’équipe en panique, à la recherche d’un remplaçant de dernière minute. Dire non pour le plaisir d’affirmer ma volonté, un peu à la manière du personnage oisif d’Alexandre le Bienheureux interprété par Philippe Noiret…

On peut également dire non pour se dégager d’une oppression… Celle du harcèlement sexuel, du racisme, de l’antisémitisme ou de la grossophobie.

User du non comme une arme intellectuelle, pour penser librement par soi-même, car « penser c’est dire non » comme disait le philosophe Alain.

Et puis on peut aussi dire non pour affirmer son moi, se distinguer, pratiquer ce que Freud appelait le narcissisme des petites différences

Avec :

+ La chronique L’éternel retour d'Eric Libiot (en partenariat avec L’Express)

Lundi, on s’intéresse aux bienfaits des céréales et légumineuses. Si ce n’est pas encore le cas, nous essaierons de vous réconcilier avec les pois chiches, lentilles, pois cassé, fève, ou encore les haricots tarbais…

Appelez-nous que vous aimiez ça ou non…

01 45 24 7000, sans oublier la page Facebook de France Inter.

Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.