Coup de fil à Virginie Raisson-Victor, géopolitologue. Une recette de cuisine, un livre et un film qui font du bien. Et une évasion littéraire au coeur des hautes montagnes blanches des grands romans de l'écrivain américain Jack London.

Lecture du monde : le plaisir de (re)lire les aventures de l'écrivain Jack London
Lecture du monde : le plaisir de (re)lire les aventures de l'écrivain Jack London © Getty / Jamie Grill Photography

Le regard en temps de confinement

La géopolitilogue Virginie Raisson-Victor, chercheuse-analyste en relations internationales, spécialisée dans la géopolitique prospective, directrice du Laboratoire d'études prospectives et d'analyses cartographiques (LÉPAC) partage son sentiment sur le contexte actuel et les effets de cette pandémie sur la société . 

Le produit du weekend : le pois chiche

Danielle Gerkens revient sur l'une des stars culinaires du printemps. Le petit pois, cette petite bille ronde et verte est en réalité une graine immature de pois, ceux que l’on consomme ensuite secs sous le nom de pois cassés. Le petit pois est-il un légume complexe à préparer ?  

Le Conseil Film

Guillemette Odicino, journaliste, chef de rubrique cinéma chez Télérama vous conseille "Le Dernier Métro" de François Truffaut (1980).

Le grand classique de Truffaut et sur l'idée de confinement de l'époque !

Le temps de lire 

Christilla Pellé Douël, journaliste philosophe chez Psychologie magazine vous propose de vous plonger dans l'oeuvre de l'ethnologue et voyageur Jacques Meunier notamment avec "Voyage sans alibi" (Flammarion) un recueil de courts textes réunis dans un seul livre où l'on partage son regard distant et affectueux sur le monde.

C'est le talent de nous faire regarder ce qui nous échappe : la poésie du monde 

L'oeuvre de Jack London

Olivier Weber : "Ouvrier à 11 ans, Jack London a connu une existence assez misérable mais il est tout de même parvenu à s'élever socialement.

C'est le grand enseignement de son existence : vivre ses rêves. C'est un écrivain philosophique 

Ce qui est intéressant ce n'est pas l'aventure qui n'est que le prétexte mais bien l'aventure intérieure, les pulsions de l'intime et les tourments de l'âme.

L'appel de la forêt (gallimard jeunesse) en est le parfait exemple : Buck, devient chien de traineau, errant au milieu des hommes et de la nature et dont la survie passe par le combat contre les aléas de la nature. 

Un appel sauvage qui marque bien ce combat entre le bien et le mal

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.