Pourquoi les touristes ont si mauvaises réputations ? Pourquoi est-il si méprisé ? Que pensez-vous de la prolifération des touristes sur certains sites touristiques, justement ? Quel touriste êtes-vous ?

Pourquoi le touriste est-il méprisé ?
Pourquoi le touriste est-il méprisé ? © Getty / Martial Colomb

Pourquoi le touriste a-t-il si mauvaise réputation ? Pourquoi est-il autant vilipendé, considéré comme un mauvais voyageur, un pollueur humain ? Pourtant, cet individu méprisé reste un facteur de développement économique et culturel. 

L’industrie touristique pèse lourd dans l’économie mondiale

Avec un nombre de touriste qui ne cesse d’augmenter. Près d’1 milliard 235 millions en 2016… Mais dans le même temps, de plus en plus de villes touristiques entrent en guerre contre les hordes de touristes qui saturent Venise, Barcelone ou encore Berlin…

  • Qu’est-ce qui pousse les touristes, à se retrouver en masse au même moment, sur un même lieu ?
  • Qu’est-ce qui distingue le voyageur du touriste ?
  • Quelle est la quête du touriste, après quoi court-il ?
  • Est-il vraiment possible de se distinguer, de se singulariser dans le tourisme de masse ?
  • De sortir des sentiers balisés, banalisés ?
  • Pourquoi les touristes aiment autant se mettre en scène, entre selfie, blog de voyage et réseaux sociaux ?
  • Quel touriste êtes-vous ? Que pensez-vous du tourisme de masse ?

01 45 24 7000, sans oublier l’appli France Inter et la page Facebook de l’émission.

avec

Partenariat Le 1 Julien Bisson 

Autre livre cité: Rodolphe Christin "Manuel de l'antitourisme" ed. Ecosociété 

Demain, pour la dernière émission, les petits plaisirs de GBVF.

Dîtes-nous ce qui vous a fait plaisir cette année : personnalité inspirante, recette de cuisines réconfortantes, livres, films, musique, série télé, ouvrage de psychologie ou de philosophie…

Racontez-nous ce qui vous a fait du bien… 01 45 24 7000, sur l’appli France Inter, sans oublier la page Facebook de l’émission.

Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.