D'où vient le concept d’éducation bienveillante ? Quels sont ses fondements ? L'éducation bienveillante est-elle adaptée au confinement ? Comment pratiquer l'éducation positive ? Mais aussi, une opération pour les soignants, un peu de philo avec Kant, des documentaires en accès libres et une pincée d'humour.

L'éducation bienveillante au temps du confinement
L'éducation bienveillante au temps du confinement © Getty / Westend61

Bonjour à tous, soyez les bienvenus en direct de la Maison de la Radio, pour un Grand bien vous fasse qui accompagne votre quotidien confiné…

L'éducation bienveillante est-elle adaptée au confinement ?

Nous recevons deux critiques constructifs de l’éducation bienveillante, Racontez-nous l’éducation positive à l’épreuve de cette vie familiale confinée au standard de France Inter. Tous ensemble à la maison.

  • Le conseil principal : "Parents, prenez soin de vous : prenez du repos, et ménagez-vous des moments de calme. Ainsi vous pourrez mieux accueillir vos enfants"
  • Ensuite : "Pas de dogme, mais du pragmatisme : avec vos enfants, bricolez, innovez, testez..."

avec : 

  • Patrick Ben Soussan, pédopsychiatre, auteur de Comment survivre à ses enfants ed.Eres
  • Béatrice Kammerer, journaliste, autrice de L'éducation vraiment positive ed.Larousse

Une opération pour les soignants

Alerte : Anna Pavlowitch, la présidente de Flammarion présente l'opération Lire pour soigner : une sélection d’ouvrages numériques qui racontent, expliquent ou célèbrent le corps médical. La totalité des bénéfices ira à La Fondation hôpitaux de Paris, hôpitaux de France.

Le temps de réfléchir : L'insociable sociabilité d' Emmanuel Kant

En compagnie du professeur de philosophie Thibaut de Saint Maurice. Il s’appuie sur le "joyeux Kant" et son concept d’insociable sociabilité. 

Au bout de sept semaines, Thibaut de Saint-Maurice a remarqué les autres lui manquent. Les autres, ces inconnus qui peuplent la rue, des transports. Il est en manque de société. Le paradoxe : il se souvient qu'il en avait marre d'eux, de leur bruit, de leur jugement...

Cette expérience nous permet de comprendre le concept d'insociable sociabilité : on désire la vie avec d'autres, mais en même temps, on regrette cette vie avec d'autres. Les autres nous apportent beaucoup, mais nous voulons aussi être aux commandes, décider de tout. Il n'y a pas de solution chez Kant. Ces deux mouvement sont indissociables, 

Mais c'est ce qui nous permet de construire une relation plutôt saine aux autres. Une contradiction qui travaille en nous et permet de comprendre pourquoi il faut respecter les autres. 

Le temps de regarder un film

Ce sera avec le journaliste Eric Libiot qui évoquera un westernJe suis un aventurier d’Anthony Mann…

Le temps de regarder la télé

Redwane Telha de L’Instant M prendra le temps de regarder des documentaires, à l’occasion du Festival du documentaire Vision du Réel… Qui propose pas un mais plusieurs documentaires à découvrir gratuitement sur le site d'un festival suisse...

C'est l'un des très grand rendez-vous du cinéma documentaire. Le Festival Vision du Réel en Suisse. 

Chaque année, à cette période, il rassemble à Nyon les plus grandes signatures du genre, de Claire Simon à Ursula Meier en passant bien évidemment par Raymond Depardon. Sauf que voilà, cette année, coronavirus oblige, les habitués ne peuvent pas se rassembler à Nyon. 

Alors l'organisation du Festival a décidé de mettre en ligne toute sa sélection sur son site et sur celui de nos confrères de la RTS. Et ce, gratuitement.

  • "Le premier, je dois vous avouer que j'étais un peu sceptique au départ mais je me suis laissé totalement emporté. C'est un film... bizarre mais qui a une de ces puissances poétiques... Ça s'appelle Unusal Summer, c'est réalisé par Kamel Aljafari, un cinéaste palestinien. Qui a eu l'idée de faire un film à partir des images de la caméra de surveillance installée dans la maison de son père. 80 minutes de plan fixe sur une rue de Ramla, une petite ville israélienne. Alors, par moment, il ne se passe pas grand chose. Et puis soudain, il y a de la vie. Ça s'agite et c'est magnifique. C'est toute la vie d'un quartier qui y est racontée. 
  • Le deuxième film dont je voulais vous parler, c'est Off the Road, un doc de José Permar qui suit trois amis musiciens qui assistent à une course de voitures dans le poétiques... 
  • Et je terminerais sur mon coup de cœur de cette sélection : Picture of Light, un film de Peter Mettler. C'est un road trip au Canada à la recherche des aurores boréales. À la recherche de la lumière. En somme : à la recherche du cinéma. C'est une proposition magnifique. À voir absolument. 

Et puis, vu que vous êtes sur votre lancée, sachez qu'il n'y a pas que des films sur le site du Festival, il y a aussi des conférences en direct. Aujourd'hui à 15h, masterclass de Claire Denis. Et vendredi, à la même heure, de Peter Mettler."

Le temps de rire : Une déconfi-charte

Vers 10 heures moins 5, vous retrouverez la chronique de Nicole Ferroni.

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.