Venir au monde, ailleurs que dans une maternité ?

Naitre à la maison
Naitre à la maison © Getty / Layland Masuda

La plupart des 800 000 enfants qui voient le jour en France chaque année tombent d’abord sur un drôle de personnage vêtu d’une blouse blanche, coiffé d’un curieux petit chapeau en papier, et portant un masque chirurgical, même en dehors des périodes de covid. Dans la salle de naissance, on entend le bip bip des monitorings, le cling des instruments médicaux qu’on pose sur un plateau métallique… 

Mais d’autres, beaucoup plus rares, viennent au monde dans le salon de leurs parents, leur chambre à coucher, ou encore la salle de bains. Là c’est une autre musique qu’on entend ; celles que ces parents ont choisi, Bob Marley ou la chevauchée des Walkyries. 

Peu importe, qu’il naisse à la maison ou à la maternité, l’enfant ne souviendra de toute façon de rien. Mais pour les parents, l’intensité de l’expérience rend le moment inoubliable. Raison de plus pour pouvoir choisir la façon dont on met au monde son enfant. A condition que toutes les conditions de sécurité soient respectées. 

Vous avez accouché à domicile ou dans une maison de naissance ? vous attend un heureux évènement et vous vous posez des questions ? dites-nous tout au… 0145247000 ou sur l’appli de France inter… 

avec 

  • Floriane Stauffer-Obrecht, coprésidente de l'Apaad
  • Julie Nouvion, co-Présidente de la Maison de naissance Calm et auteure de Naitre au calme, à la découverte des maisons de naissance (ed.Fauves)
  • Alexandra Benachi, vice Présidente du CNGOF
  • Benoit Le Goëdec, sage-femme, auteur de Papa débutant (ed First)

Baptiste Beaulieu

Programmation musicale
L'équipe