Le thé, véritable boisson universelle. Du tea time britannique au thé à la menthe du Maghreb en passant par la cérémonie du thé japonais et au thé russe servi dans un samovar… Quelles sont les vertus du thé sur notre santé ?

Feuilles de thé, usine de Tongmuguan, dans le sud-est de la Chine - 2012
Feuilles de thé, usine de Tongmuguan, dans le sud-est de la Chine - 2012 © Getty / Kevin Zen

Ali Rebeihi s'intéresse aux grandes vertus et aux quelques vices de la boisson la plus consommée au monde, après l’eau… Comment bien le choisir ? Comment bien le préparer ? Comment éviter les thés contaminés par les divers polluants ? Pourquoi le thé reste-t-il un puissant facteur de civilisation et de convivialité ?

Pour en parler, Ali Rebeihi reçoit Pierre Rival (auteur du Thé pour les nuls), Gilles Brochard (journaliste, fondateur du Club des buveurs de thé), Laurent Chevallier (nutritionniste), Sylvie Metzelard (rédactrice en chef de 60 millions de consommateurs)

Vertus du thé...

Au cour de l'émission, Ali Rebeihi cite des études scientifiques menées sur les vertus du thé à l'université de Boston, qui montre que "boire 19 tasses de thé par semaine endiguerait les risques de maladies cardiovasculaires en faisant baisser la tension artérielle et en réduisant le taux de cholestérol".

Le médecin nutritionniste Laurent Chevallier souligne que des études attribuent également au thé un rôle protecteur par rapport au cancer : il limite la prolifération des cellules tumorales et créer l'apoptose (la destruction des cellules tumorales)

Il rappelle également que le thé est un antioxydant : "par les polyphénols qui'il contient, il permet de neutraliser un certain nombre d'éléments indésirables qu'on peut avoir au niveau du corps" même si, précise-t-il, "encore faut-il bien le choisir".

... et vices du thé

L'un des défauts connu du thé est qu'il empêche la bonne assimilation du fer ; il est donc préférable d'éviter d'en boire trop (3 à 4 tasses par jour). Le nutritionniste Laurent Chevallier note qu'on peut contrecarrer un peu cela avec une consommation un petit peu accrue de de vitamine C". 

Autre point négatif : le thé peut interagir avec certains médicaments (notamment les anticoagulants), mais il faudrait en consommer des grandes quantités donc là il y a absolument rien à craindre si vous restez à jusqu'à 3 à 4 tasses par jour.

Sylvie Metzelard rappelle aussi que le thé n'est pas nettoyé lors de sa récolte ou lors de sa préparation. De ce fait, il s'y trouve forcément des contaminants plus ou moins naturels - notamment les alcaloïde pyrrolizidiniques (des toxiques naturelles qui proviennent des mauvaises herbes) : "Il faut savoir qu'en France on n'a pas de limites réglementaires et sur ces toxiques alors qu'on sait que certaines de ces toxines d'alcaloïde sont cancérogènes !" souligne-t-elle.

Boire du thé pour mincir ?

Aline Perraudin, directrice de Santé Magazine, s'est intéressée aux vertues amincissantes supposées du thé : "mauvaise nouvelle, une méta analyse (qui réunit toutes les études parues sur le sujet ces dernières années) a montré récemment que le thé n'aidait pas à maigrir et à stabiliser son poids chez des gens en surpoids ou obèses".

Gilles Brochard nuance : "certains thés appellent à une meilleure digestion ; je pense à des thés noirs fermentés comme le Pu Ehr qui vient du Yunnan et qui sont dit des thés "mange-graisse"? Ça ne veut pas dire qu'on va maigrir mais on va mieux digérer". 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.