Les vrais méchants existent-ils ? Les méchants qui ne meurent pas à la fin du film, les méchants gratuitement, qui n’auraient d’autre moteur que la volonté de nous nuire… Et pourquoi ? Et comment ? Et jusqu’où ?

Les vrais méchants existent-ils ?
Les vrais méchants existent-ils ? © Getty / Jan Stromme

Et en cette veille d’Halloween, on va jouer à se faire un petit peu peur… 

Imaginez un monde où des hordes de zombies malfaisants, des armées de vampires sanguinaires, des grappes de sorcières en balai s’apprêteraient à nous foncer dessus, nous décapiter, nous crever les yeux, les faire cuire, à feux doux, pour s’en repaître en riant de nous…

Eh ben non. Vous avez tout faux. Le méchant n’est pas forcément celui que l’on croit, pas forcément celui que l’on voit, qu’on a vu depuis qu’on est tout petit, à la télé, au cinéma. 

Potentiellement, le méchant, c’est vous, moi, nous. C’est un voisin nuisible, c’est une amie toxique, des enfants qui font annuler le remariage d’un père, qui dépouillent une mère, des parents qui déshéritent une partie de leur progéniture pour favoriser l’autre…

Injustice criante, malveillance caractérisée, cruauté, moquerie, malice, machiavélisme, tyrannie, perversité, appelez ça comme vous voulez… Alors, les vrais méchants existent-ils ?

Pour en parler, Giulia Foïs reçoit :

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.