Dans le monde, trois adultes sur quatre se déclarent croyants, chrétiens, musulmans et hindous pour l’essentiel. Trois invités pour en parler : le sociologue, J-F Dortier, la rédactrice en chef de La Croix, Isabelle de Gaulmyn et le psychologue, Thierry Ripoll.

Pourquoi croit-on ?
Pourquoi croit-on ? © Getty / ImagineGolf

En Dieu, aux chats noirs, au vendredi 13, à la vie après la mort ou bien aux "forces de l'esprit', comme François Mitterrand. Et vous, en quoi croyez-vous ?

Dans le monde, trois adultes sur quatre se déclarent croyants, chrétiens, musulmans et hindous pour l’essentiel.

En France, la tendance est à peu près inverse, 58% des Français se disent n’être affiliés à aucune religion, selon l’enquête européenne sur les valeurs. Pourtant, ça ne veut pas forcément dire qu’ils ne croient pas. La religion n’est pas la seule à détenir les clés des croyances. Dans un monde très matériel, chacun a la liberté de cultiver son jardin immatériel. Un peu de chamanisme par-ci, d’animisme par-là, mais aussi un peu de vendredi 13 ou de malheureuse théorie du complot. Le champ des croyances est immense. Qui n’a jamais touché du bois ou évité, dans le doute, de passer sous une échelle ?

Nos invités

  • Jean-François Dortier, sociologue, directeur de la publication du magazine Sciences Humaines.
  • Thierry Ripoll, professeur en psychologie cognitive à l'Université d'Aix-Marseille et membre du Laboratoire de Psychologie Cognitive, auteur de Pourquoi croit-on ? aux éditions Sciences Humaines.
  • Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef du quotidien La Croix 

Appelez-nous au 01 45 24 7000, témoignez sur l'appli France Inter et sur notre page Facebook.

L'équipe