Est-ce normal d'être beaucoup plus angoissé en ces temps de confinement covid-19 ? Comment modifier nos habitudes aujourd'hui bouleversées ? Comment lutter contre le stress ? Vos questions psy sur le confinement, les habitudes, et ce que disent nos oublis, nos actes manqués et lapsus

Vos questions psy et les habitudes
Vos questions psy et les habitudes © Getty / Justin Paget

Bonjour à tous, soyez les bienvenus en direct de la maison de la Radio, dans ce Grand bien vous fasse XXL qui vous accompagne dans ce quotidien reconfiguré…

Dans la seconde partie de l’émission, nous recevrons une personnalité qui porte un regard singulier sur nos sociétés figées. Ce matin : l’écrivain Marc Dugain.

Mais avant cela, nous attendons vos questions psy autour de l’épidémie de Covid-19. 

Coup de projecteur sur nos habitudes.

Quelle est la boucle cérébrale de l’habitude, pourquoi est-ce si difficile d’en changer, est-il vrai qu’il faut 21 jours pour modifier un comportement, ou est-ce un neuro-mythe. Pourquoi le fait de bousculer nos habitudes, nos routines provoquent du stress ?

Toutes vos questions dès maintenant au 01 45 24 7000 et sur l’appli France Inter.

Changer nos habitudes

Cinq petits conseils donnés par le consultant en neurosciences Erwann Devèze en cas de changement d'habitude comme aujourd'hui avec le confinement : 

  • Accepter sa vulnérabilité, les rechutes font partie du processus de changement : ne culpabilisez pas ! 
  • Fuir les bonnes résolutions
  • Se mettre dans l’action qu'avec des objectifs réalistes, et réajustables, et gradués. 
  • N’oubliez pas à chaque étape, avant de passer à la suivante, de jouer la reconnaissance.
  • N'oubliez pas la notion de plaisir ! 

Vos questions Psy 

Avec la psychiatre Aurélia Schneider : 

Selon un sondage, une femme sur deux constate des dégradation psy, beaucoup plus que les hommes : 

Aurélia Schneider : "C'est normal. D'une manière générale, les femmes expriment plus leurs émotions que les hommes. Mais c'est aussi sur elles que pèsent plus la pression de maintenir nos synchronisateurs."

Que faire si le confinement dure ? 

AS : "Il y a évidement un risque d'ennui... Pour tenir, on peut garder des habitudes saines, des petits synchronisateurs :  s'exposer à la lumière du matin, à ne pas grignoter, à maintenir un rythme régulier avec des heures de sommeil, et des heures des repas fixes…"

Il y a-t-il un risque de développer des TOC d’hygiène après le confinement ? 

AS : "Après le confinement : on risque de se retrouver tous à faire des rituels des lavages des mains. Mais ce n'est pas si mal comme habitude !" 

Si on va bien, on culpablise ? 

AS : "Non, il faut partager ce qui nous fait du bien avec les autres, leur dire qu’on garde des moyens d’être heureux."

Comment moins souffrir de la solitude ? 

AS : "Ceux qui vivent seuls, mais qui ont vie sociale intense d’habitude peuvent téléphoner plus, ou passer des appels vidéo et instaurer des routines de téléphone avec des horaires strictes. On peut avoir un petit rituel le matin comme ouvrir sa fenêtre et regarder le soleil..."

Nos invités 

Le consultant en neurosciences Erwann Devèze et la psychiatre Aurélia Schneider.

Et puis nous évoquerons les violences conjugales exacerbées dans ce contexte d’enfermement avec la comédienne Eva Darlan pour alerter sur ce problème.

Tous ensemble à la maison.

France Inter, à vos côtés pour vous accompagner.

avec

Les questions psy : 

  • Aurélia Schneider, psychiatre spécialisée dans les thérapies comportementales et cognitives

Le pouvoir des habitudes

  • Erwan Devèze, consultant en neurosciences
  • Aurélia Schneider : psychiatre spécialisée

=> Le focus : Eva Darlan sur les femmes et les enfants en danger 

  • Pause Philo pour nous aider à surmonter le confinement avec Aïda N'Diaye
  • Le conseil série : Xavier Leherpeur
  • Le temps de regarder la tv : Redwane Telha
  • Les humoristes d'Inter : Alex Vizorek  
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.