C’est une question que posent souvent les touristes à leur guide, en visitant Jérusalem : « et les fous, on va les voir ? ».

Les fous sont effectivement devenus une attraction touristique, dans la ville trois fois sainte. Des touristes qui se prennent pour le messie et se mettent à prêcher dans les rue, après avoir découpé un drap pour se fabriquer une toge. Des touristes qui allaient très bien avant, dit-on, et qui deviennent fous.

Ce syndrome de Jérusalem est pris très au sérieux par les psychiatres qui accueillent ces « prophètes » dans un service spécialisé. Voilà qui fait l’objet d’un reportage passionnant de Hubert Prolongeau , dans la revueLong Cours . (en librairie jusqu'à mi avril)

Mur des Lamentations de Jérusalem
Mur des Lamentations de Jérusalem © Reuters

Les liens

La revue "Long cours"

Les invités
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.