Du jour au lendemain, ils ont disparu sans laisser d'adresse. Ils ont quitté leur travail, leur maison, parfois leur famille et se sont évaporés. Si ce type de disparitions volontaires existe dans le monde entier, c'est au Japon que le phénomène prend une ampleur impressionnante : ils seraient 100.000 chaque année.

100.000 "johatsus" qui ont décidé de disparaître pour fuir des dettes, des problèmes au travail ou dans leur famille. Un livre passionnant leur est consacré : « Les évaporés du Japon » (les Arènes), avec des photographies de Stéphane Rémael. Son auteure, Léna Mauger, journaliste pour la revue XXI est notre invitée ce matin.

les évaporés du Japon
les évaporés du Japon © DR / Stéphane Remael
Les invités
Les références
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.