Un nouveau bain de sang signé Boko Haram : sans doute des centaines de civils massacrés, à Fotokol, au Cameroun. La secte islamiste multiplie les attaques et les enlèvements, au nord du Nigéria, mais aussi dans les pays voisins. D’ailleurs, la guerre menée contre Boko Haram prend une ampleur régionale : après le Cameroun, après le Tchad, le Niger et le Bénin se préparent à envoyer des soldats. La France aussi est engagée, François Hollande l’a dit jeudi pendant sa conférence de presse : l’armée française apporte un soutien logistique.

Mon invité Pierre Cochez, reporter au quotidienLa Croix, revient d’un camp de réfugiés au Cameroun. Il nous raconte le quotidien et les témoignages des Nigérians qui ont fui l’horreur de Boko Haram.

Dossier "Boko Haram" dans La Croix

Réfugiés dans le camp de Minawao (Cameroun)
Réfugiés dans le camp de Minawao (Cameroun) © WFP/Sofia Engdahl
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.