Edith Bouvier :« Mourir fait partie des risques de mon métier, ça ne faisait pas partie de leur métier »

Les fantômes de Kobané, par Edith Bouvier
Les fantômes de Kobané, par Edith Bouvier © radio-france / M le Magazine du Monde

Édith Bouvier publie cette semaine dans M, le magazine du Monde un reportage dans les maisons squattées à Kobané. Elle fait partie des journalistes qui se sont battus pour le libre exercice de leur métier. Elle a été grièvement blessée à la jambe en Syrie, en 2012, dans des bombardements qui avaient causé la mort de deux de ses confrères, et nous livre son regard, sur les drames vécus cette semaine en France.

Les liens

Le Monde

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.