Anouk Garcia , photographe, publie un reportage photo dans la revue A/R, magazine voyageur, sur les derniers indiens vivant au coeur de la forêt amazonienne.

Son travail commence en 2007 dans l’Acre brésilien et au Pérou.

Chamane, petit fils de chamane, Benki Piyako Ashaninka est aujourd'hui l’un des plus jeune et des plus charismatique leader de l’Amazonie . Porte-parole de son peuple, Benki sillonne le monde tout en cultivant au plus profond de lui son initiation chamanique à laquelle il se dédie depuis l’enfance. Ancré dans son époque, il est aussi familier des nouvelles technologies que du grand esprit de la forêt, Pawa, et de son arc. Benki lutte pour la conservation des terres ancestrales et la préservation du patrimoine culturel de son peuple. Il a créé l’école Yorenka Atame (Savoirs de la Foret) et plus récemment l’école Beija Flor (Colibri), ayant pour but d'enseigner aux populations indigènes et non indigènes les pratiques de l'agro-écologie. Dans ce cadre, il a mis au point un modèle innovant de gestion environnementale basé sur les savoirs traditionnels autochtones, désormais reconnu au niveau gouvernemental. A ce jour, ce modèle a été transmis à une trentaine de peuples bénéficiaires, soit environ 5 000 personnes. Cependant, le jeune leader amérindien, montré en exemple par toutes les communautés sud-américaines, a un but : réveiller l’esprit des hommes et fédérer les organismes internationaux défendant les droits des peuples autochtones, dont il est déjà un interlocuteur privilégié. Pour Benki c’est une évidence, la solution se trouve à la croisée des approches scientifiques et traditionnelles. Son but que la frontière entre le Brésil et le Pérou où survivent les derniers peuples des origines soit protégée par l’Unesco.

BENKI PIYAKO ASHANINKA
BENKI PIYAKO ASHANINKA © / Anouk Garcia

AKIRI est une association internationale, créée pour valoriser les travaux audiovisuels et culturels fait avec les peuples et par les peuples, organiser les échanges les synergies entres les peuples, croiser les regards scientifiques et traditionnels, défendre les droits à l’image des communautés, mais aussi construire un espace afin que le reportage devienne solidaire et durable, qu'il soit le déclencheur d’autres actions avec les peuples concernés. www.akiri.fr

APPEL A SOUTIEN

Fin 2014/2015 ,

Une expédition est programmée. Pour la première fois dans l’histoire Ashaninka brésilienne, les leaders vont reprendre la route du Pérou pour aller à la rencontre des descendants et des lieux sacrés de leurs ancêtres. L’expédition a pour but de fédérer et de protéger ce berceau de l’humanité , soumis aux invasions de plus en plus radicales, en reliant les communautés indiennes disséminées sur ce vaste territoire, et se mobiliser, ensemble. Cela fait 5000 ans que les ashaninkas vivent éparpillés sur ces terres, partagés aujourd’hui entre les états péruvien et brésilien. Pour consolider sa capacité à fédérer, le leader Benki veut accomplir l'initiation chamanique majeure de la tradition ashaninka : devenir « Antaviare » . Sur les 60 000 ashaninkas que compose la communauté , il ne reste plus que trois vieux chamanes à avoir atteint ce niveau de vision. L’expédition doit aboutir à cette initiation chamanique décisive, essentielle et sans précédent, dans un lieu tenu secret de la selva péruvienne.

Pour réussir cette expédition , l’association AKIRI lance un appel à soutien. Par l’intermédiaire de dons directs et/ou d’achat de photographies , il s'agit de donner les moyens à Benki Ashaninka d’emmener sa famille et les membres de sa communauté du Brésil au Pérou et d’offrir aux représentants des communautés péruviennes les accueillant lors de ce périple la possibilité matérielle de participer à la grande fête Ashaninka. Celle-ci aura lieu en Juin 2015 au Brésil. Cette réunion des peuples frontaliers est historique, et des plus importantes. Elle doit consolider les alliances misent en place lors du voyage et faire l'objet d'un consensus pour la défense de ces terres et de leurs habitants. Les plus importants donateurs sont d'ors et déjà conviés à cette manifestation unique au cœur de la forêt. L’expédition fait également l’objet d’un documentaire, produit en France, tourné aussi par la main de Bebito Ashaninka, le jeune frère de Benki, qui fera partie de l'équipe du film.

En partenariat avec l’Association Coeur de Forêt , AKIRI vous invite à une rencontre exceptionnelle avec les leaders amérindiens : Walter Shipibos, Benki Ashaninka et Biraci Yawanawas, au Cabaret Sauvage, à Paris, le dimanche 16 novembre 2014.

Site :

Coeur de forêt

Les liens

A/R magazine

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.