Le magasin de disque de vos après-midi s'installe dans une terre de contraste et de mystère cette après-midi. Charline Roux s'en va sur la route 66 direction le Far West et l'étrange ville de Davidéjonatown avec le comédien et humoriste Artus.

L'humoriste Artus, décembre 2014
L'humoriste Artus, décembre 2014 © Maxppp / LE PARISIEN

On aurait aimé installer la boutique de disque en plein dans le bureaux des légendes malheureusement JJA ne nous a pas laissé rentrer, ou en tout cas pas sous notre vraie identité. De colère, Charline Roux a décidé de partir bien loin des services secrets français mais dans une bourgade tout autant, si ce n'est encore plus mystérieuse que les missions de Malotru et Mille Sabords, à Davidéjonatown, une ville dans laquelle on ne vient que pour les vacances et dans laquelle on ne change pas d'adresse. 

Une ville dans laquelle s'est installé Jonas, enfin Artus de son vrai nom, une ville qui n'a plus de shérif et qui en cherche un nouveau et ce à coup de duels (au soleil) mortels. Avant qu'il reparte en tournée  en France, Belgique et Suisse avec sa pièce Duels à Davidéjonatown, on a demandé à Artus son top 5 des chansons pour gagner un duel dans le far-west. 

Le top 5 d'Artus : 5 chansons pour gagner un duel (à Dadivéjonatown) 

  1. "Navajo" - Masego

  2. "Les Vieux amants" - Jacques Brel 

  3. "Paroles paroles" - Ibrahim Maalouf 

  4. "Mais je t'aime" - Grand Corps Malade ft. Camille Lellouche 

  5. "Bonjour" - Vald 

8 min

Le Top 5 d'Artus

Par France Inter

La programmation musicale de l'émission

  • “Rapper Weed” - Sir featuring Boogie
  • “NTE” - Buscabulla
  • “La lune et le soleil” - Bonnie Banane
  • “Son of a preacher man” - Dusty Springfield 
  • “In loving memory” - Gabriels
  • “California Love” - 2 Pac
  • “Bagarre Bagarre” - Julien Granel 
  • "Family Affair" - Sly and the family stone 
  • "Sweet sixteen" - Daniel Darc
  • “Nous étions deux” - La Femme 
  • “O Superman" - Laurie Anderson
  • "Sans titre” Sopico
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.