Que vous soyez célibataire, en couple, en instance de rupture ou de mariage, ma sélection, aujourd'hui, parle d’amour et sans détour ! On en a tellement besoin ! Laissez-vous guider par Nancy Sinatra et Lee Azelwood, Breakbot, Andra Day, ou encore Marinero…

Clara Luciani, Julien Doré, Paul McCartney, Dalida, Henri Salvador…
Clara Luciani, Julien Doré, Paul McCartney, Dalida, Henri Salvador… © Getty / Westend61

Pour ouvrir la playlist, un couple mythique de la pop américaine dans les années 60, amoureux, créatifs, complémentaires et souvent drôles, ils avaient tout : 

  • Nancy Sinatra et Lee Azelwood - Summer Wine’

Clara Luciani avec son titre boules à facettes, anti-morosité, extrait de son dernier album "Cœur" dont vous pouvez chanter tous les titres sous la douche, tant les mélodies et la rythmique ont été parfaitement taillées, calibrées. "Cœur", un mot qui lui est cher, et qui apparaît dans chacun des nouveaux titres de l’album. Clara Luciani dit même qu’elle trouve que ce mot est beau notamment car il lui évoque le mot "sœur", elle partage tout avec la sienne qui tient une place à part dans sa vie. Clara Luciani pour qui le succès est encore au rendez-vous. Elle vient de remporter un deuxième disque d’or, 3 ans après son triomphe avec Sainte-Victoire.

L’été dernier, elle a fait une reprise du titre "Summer Wine", avec Alex Kapranos (leader de Franz Ferdinand), bel hommage à l’élégance et à la grâce du duo Sinatra-Hazlewood !

  • Clara Luciani - Le reste

Faire des reprises, ça ne fait pas peur à Clara Luciani, au contraire, ça peut même devenir un jeu ! En l’occurrence avec les anglais de Métronomy, il y a eu une belle histoire de reprises interposées puisque le groupe a repris La Grenade, le titre qui a propulsé la chanteuse au sommet, tandis qu’elle a revisité "La Baie" qu’on écoute en prenant le large. Direction, la riviera française. 

  • Clara Luciani - La baie

Un hymne des dancefloors imparable et intemporel, toujours aussi efficace conçu par le dj français Breakbot, Thibault Berland de son vrai nom, avec Irfane au chant, il y a 11 ans déjà sur le label Ed Banger de Pedro Winter, un morceau qui est lui aussi une déclaration d’amour. Breakbot a deux albums à son actif et il a participé à la conception du dernier album de Clara Luciani, lui donnant la touche dansant et funk que vous avez pu remarquer, la chanteuse a également réuni autour d’elle Sage et Pierrick Devin.

  • Breakbot Ft Irfane- Baby i’m yours

Julien Doré, c’est aussi la famille ! En plus d’avoir collaboré sur les albums respectifs de chacun, Clara Luciani l’a invité sur sa chanson "Sad & Slow" sur son nouvel album. Et lui, il l’a invitée ensuite sur son titre "L’île au lendemain", qui figure sur l’album "Aimée". Ils ont récemment découvert que leur deux grands-pères avaient travaillé dans la même mine à Alès ! 

  • Julien Doré - Kiki

Dépaysement et Nostalgie ! Direction San Francisco avec Marinero, surnommé ainsi en hommage à son père, de son vrai nom, Jess Sylvester, ce talent chanteur rend également hommage à ses racines hispaniques avec son premier album intitulé "Hella Love", inspiré par la musique du mouvement tropicalia, la samba et la pop baroque des années 1960-1970.

  • Marinero -  Through The Fog

Encore une pépite musicale qui est connectée avec le Brésil. C’est la captivante franco-brésilienne Yndi Ferreira Da Silva dotée d’une voix angélique, langoureuse, avec sa guitare acoustique pour tempérer le tumulte des machines et des tambours de batucada. Elle chante en français et en portugais, elle écrit ses textes elle-même, produite par Superpoze, jeune surdoué de la production éléctro qui s’est déjà fait remarquer grâce à ses collaborations avec, Nekfeu, Lomepal, Dj Pone ou encore Alex Beaupin. Autant dire que YNDI est entre de bonnes mains.

  • YNDI - Noir brésil

Comme Paul McCartney qui s’est offert les talents de plusieurs producteurs pour son album de remix "McCartney III – Imagined", une compilation qui revisite son tout dernier album sorti juste avant Noël. Alors certes on retrouve, Beck, Damon Albarn, et toute une pelleté de talentueux producteurs pointus mais je vous invite à tendre l’oreille maintenant sur le remix le plus réussi à mon avis, celui du génial chanteur, rappeur, batteur, producteur, maître du groove : Andersson Paak.

  • Paul McCartney - When winter comes 

"Je te laisserai ressentir ces vibrations jusqu'à ce que mon téléphone meure." C’est ce que dit dans "Phone Dies", la chanteuse et actrice Andra Day, récompensée d’un Golden Globe et d’un Oscar pour son excellente interprétation de "Billie Holliday" dans le biopic de Lee Daniels, et c’est Andersson Paak, encore lui, qui est à la production !

  • Andra Day - Phone dies

"Local Valley", le nouvel album studio de José Gonzales, de l’enchanteur suédois, après 6 ans d’absence, il est enfin là et pour fêter ça. 

  • José Gonzales - Visions

On reste dans le même univers, avec une pionnière de la bossa nova, c’est l’icône du peuple brésilien, sur plusieurs génération : Gal Costa qui, depuis plus de trente ans, cumule des dizaines d'œuvres et autant de participations aux disques d'autres artistes. Sa voix aux multiples accents possède une justesse de tons unique, immédiatement reconnaissable, on la retrouve avec son ami de toujours et non moins célèbre : Caetano Veloso. Gal Costa, aujourd’hui âgée de 75 ans, reste le symbole de toute une époque et la mère de toutes les voix, femmes et hommes confondus.

  • Gal Costa et Caetano Veloso - baby 

La légende vivante et rebelle, de Salvador de Bahia, est de retour avec son album de reprises conçu à distance et regroupant ses plus grands titres, où elle à invité la nouvelle génération pour des duos à la fois puissants et émouvants qui, pour la plupart, font écho à la situation actuelle du Brésil sous l'égide dévastatrice de Jaïr Bolsonaro. L’album s’appelle "Nen humia Dor", et vous y retrouverez entre autre Seu Jorge, Rodrigo Amarante ou encore le fils de Caetano Veloso.

De Salvador de Bahia à Henri Salvador, il n’y a qu’un petit pas chaloupé, petit bijoux des caraïbes. Il y a aussi une surprenante compilation que je vous recommande. Elle regroupe des titres enregistrés dans le propre studio d’Henri Salvador avec sa compagne Jacqueline Garabedian, de 1969 à 1978. Les 16 chansons de cette collection du label Born Bad Records ont toute un point commun : leur éclectisme. Henri Salvador c'est aussi : "moi j’prends mon temps". Les paroles de cette chanson résonnent tellement avec notre actualité : 

Les gens courent au cœur des villes, moi j'ai su quitter Paris. J'ai débarqué dans une île. C'est de là que je vous écris

  • Henri Salvador - Maladie d'amour et Moi j'prends mon temps

On va terminer cette playlist comme on a commencé, sur le thème de l’amour ! Avec Dalida, la grande romantique, l’icône au grand cœur qui vécut des histoires d’amour aussi belles que tourmentées pour ne pas dire fatales. Elle fait partie d’une magnifique exposition à l’institut du monde arabe à paris, intitulée Divas d’Oum Khalsoum à Dalida et qui rend hommage à toutes les femmes talentueuses qui ont constitué l'âge d'or du cinéma et de la musique arabes. Vous avez encore jusqu’au 25 juillet et ça vaut vraiment le déplacement. C’est un parcours rempli de chansons, de photos inédites, d'extraits de films, d'affiches de cinéma ou de concerts qui vous mettrons des étoiles plein les yeux. 

  • Dalida - Histoire d’un amour

Présente notamment dans la BO de l’excellent film de Josiane Balasko, qui y joue aussi "Gazon Maudit" avec Victoria Abril, Alain Chabat, dans les rôles principaux. Une des très rares comédies grand public à aborder le sujet de l’homosexualité féminine. Il a été exporté jusqu’aux États-Unis, sous le titre "French twist".

Thèmes associés