Une playlist de haute volée, spécialement conçue pour vous changer les idées et vous faire découvrir quelques nouveautés. Une liste idéale pour barboter au soleil ! Entre pop, électro, rap, rock psychédélique avec un hommage à Kool and the Gang, après la mort de Dennis Thomas il y a trois jours.

Le musicien Dennis Thomas du groupe Kool & the Gang, Austin, Texas, janvier 2016
Le musicien Dennis Thomas du groupe Kool & the Gang, Austin, Texas, janvier 2016 © Getty / Rick Kern / Contributeur
  • Vladimir Cauchemar - Blizzard

Vladimir Cauchemar, DJ et producteur masqué multi-platine. Il est dj, compositeur, et producteur de musique électronique français. Il se fait connaître grâce à la sortie de son premier single Aulos sur le label Ed Banger de Busy P. Il apparaît en public en portant un masque de tête de mort depuis sa première apparition en 2018.

  • SCH - Loup noir 

Auteur de l’un des derniers classiques du rap français avec la mixtape A7, Sch aligne les succès depuis 2015, décrochant notamment deux doubles disques de platine pour les albums Anarchie et Deo Favente. Personnage à part au sein du paysage rap français, Sch fascine par son imagerie sombre et sophistiquée, aussi par la qualité de sa plume, comme vous avez pu l’entendre sur son titre "loup noir".

  • Dj Mehdi - Outlines 

Extrait d’un album fédérateur, à l'image de l’ensemble des productions du label Ed Banger de Pedro Winter. Lucky Boy, c’est le deuxième album de DJ Mehdi, né d’une volonté d’abolir les frontières entre rap et électro. Dj Mehdi, cet artiste venu du rap, toujours chaleureux et discret, qui avait su faire résonner la musique électro à la française à travers le monde nous a quitté il y a 10 ans déjà. Il aura mixé sur les platines du monde entier. 

  • Outlines - Just a lil lovin’

Irfane au chant, ce grand fan de hip-hop, de soul et de la Motown a sorti un morceau en 2003, Just A Little Lovin’, sample qui reprend une mélodie de Sarah Vaughan, qui avait écrit un morceau qui portait le même nom en 1972. Outlines réarrangera à nouveau ce titre qui figure sur leur seul album à ce jour "Our Lives Are Too Short".

  • Joy Crookes - feel don’t fail me now

Frida Kahlo est la première femme célèbre à laquelle elle s’est identifiée, physiquement et culturellement. L’idée d’être une femme indépendante est inhérente à la musique de Joy Crookes. On la retrouve avec un projet de cinq titres envoûtants, qui précisent davantage les contours de son univers à la fois puissant et délicat, introspectif et féminin.

  • Barbagallo - Regarde

Une des rares bonnes nouvelles du confinement : le retour discographique de Julien Barbagallo, un hyperactif surdoué et aux multiples collaboration, D'Hyperclean à Tahiti 80 en passant par April March ou encore Aquaserge, et Bertrand Burgalar, il est aussi le batteur du groupe australien Tame Impala.

  • Tame Impala - The less I know the better

Tame Impala est le projet du multi-instrumentiste Kevin Parker, originaire de Perth, en Australie. Le groupe s’est fait remarquer dès la parution en 2010 de son premier disque "Innerspeaker". Après un autre album teinté d’influences des années 60 et 70 "Lonerism", en 2012, Parker a fait le choix audacieux de se tourner vers une approche plus pop sur "Currents", 2015, en embrassant cette fois des influences allant du disco au R&B, virage qui s’est accentué sur "The Slow Rush", lancé l’année dernière.

  • Cameron Avery (de Tame Impala) - Dance with me

Cameron Avery sort un album solo en 2017. Dans cet album, à l’aide de son esprit très expressif, d’arrangements astucieux et d’une voix de baryton rauque et profonde, il maîtrise la puissance et l’humour noir d’artistes comme Nick Cave, Scott Walker et Tindersticks. 

  • Chris Isaak - Wicked Game

Malgré sa sortie en tant que single en 1989, elle n'est pas devenue un succès jusqu'à ce qu'elle ait plus tard été utilisée dans le film de David Lynch Sailor et Lula. 

  • Rejjie Snow - Relax

Enregistré en seulement un mois à Los Angeles, où Rejjie s’est installé en 2019, l’album a été produit avec autant de légèreté qu’il en dégage. Ce qui a bien servi l’album, c’est surtout son étroite collaboration avec le producteur Cam O’Bi avec qui il travaille depuis 2015. Ensemble ils réussissent la fusion du sanguin et du cérébral. Rejjie Snow est le premier artiste à avoir collaboré avec la comédienne et égérie, Lily Rose, mais celle qui l’a mise à l’honneur en tout premier, c’est celle qui l’a mise au monde, sa mère !

  • Vanessa Paradis - La ballade de Lily Rose
  • Fabio Viscogliosi - Mio Cure

Musicien complet, dévoué à son art, Fabio Viscogliosi sait faire beaucoup avec peu. Songwriter à la limite du kitsch et des bons sentiments, il reprend Mio cure, qu’il avait écrit pour le dernier album de Vanessa Paradis, sans s'interdire pour autant des plages instrumentales gentiment biscornues. 

  • Andre Lazlo de Simone - Vivo

Depuis Turin, il poursuit ses explorations orchestrales à travers des chansons grandioses, romantiques et ambitieuses. Inspirées par les symphonies des grands compositeurs italiens notamment ou par les mélopées romantiques du légendaire Lucio Battisti, ses chansons entretiennent aussi une relation amoureuse avec les compositions signées par des groupes comme Radiohead, Mercury Rev ou Portishead.

  • Mr Giscard - Pas personnel

Un nom facile à retenir d’autant que l’artiste s’appelle Valéry. Ce chanteur dont le style oscille entre électro, pop et rap se fait connaître grâce à différents morceaux qu’ils révèlent au compte-goutte, et qui ne laisse pas indifférent, c’est même tout l’inverse !

  • Kool of the Gang - Get down on it

Hommage à tous les amateurs de funk, le saxophoniste, flûtiste et percussionniste Dennis Thomas, co-fondateur du groupe Kool and the gang est décédé samedi 7 août à l’âge de 70 ans. Dennis Thomas, "Dee Tee", pour les intimes, était aux côtés des frères Ronald et Robert Bell, l'un des fondateurs de Kool and the Gang. 

Formé en 1964 sous le nom "The Jazziacs", le groupe a connu un immense succès dès les années 70 et 80 en enchaînant de nombreux tubes comme "Get Down On It", "Celebration" "Joanna", "Fresh", "Let's Go Dancin' (Ooh La, La, La)", ou encore "Cherish", "Hollywood Singing", "Ladies Night" sans oublier "Jungle Boogie", repopularisé par le film "Pulp Fiction" de Quentin Tarantino. 

Le groupe, qui doit sortir un nouvel album le 21 août prochain, était déjà endeuillé par la mort du chanteur et producteur Ronald Bell, en septembre dernier. Kool and the Gang a écoulé 80 millions de disques dans le monde entier.