Cela fait deux ans cette semaine que la France vit dans le deuil et dans la peur du terrorisme, depuis les attentats contre l'hypercacher et Charlie Hebdo

Voici comment la France se réveille le 1er novembre 1970, on écoute un extrait d'une archive du 1er Novembre Incendie Saint Laurent du Pont

On saura qu’il y a plus de 140 victimes… C’est un des fait divers les plus terribles de l’histoire, on parle du Bal tragique…

Et 9 jours plus tard… cette France en deuil voit son monde qui s’écroule…

Extrait d'une archive du 10 novembre lors de la mort De Gaulle… sur France Inter

Et j’ai voulu revenir aux origines d’un journal symbole… il y a quelque chose de terrible, parce que Charlie Hebdo était né déjà dans un contexte de mort et de deuil… Mais à l’époque, nous étions innocents, même dans les tragédies…

Et dans la France bouleversée... un journal satirique fait de l'humour

Il s’appelle Hara Kiri… Hara Kiri Hebdo.. Il se définit comme bête et méchant, il décape… c’est le journal de Cavanna, de Wolinski… de l’après mai 68… et sa Une ce jour-là fait se percuter les deux événements…

Et aussitôt… La sanction tombe… On écoute une archive du 18 novembre sur France Inter

Paradoxalement cette interdiction est une chance… Parce qu’elle provoque un mouvement de solidarité autour de Hara Kiri… Et les journalistes bêtes et méchants continuent de paraitre en changeant de nom… Hara Kiri devient Charlie Hebdo… dont la naissance est une victoire contre la censure, et qui va prospérer dans une société française qui se libéralise. Et cette histoire témoigne d’une époque heureuse, quand on s’émancipait…

Et des années après Charlie retrouve la grande histoire et les tribunaux

Un autre Charlie…Le premier est mort au début des années 80, puis il reparait, toujours satirique mais très engagé… et notamment dans le combat de la laïcité contre les intégrismes religieux… en 2006 le journal publie les fameuses caricatures du prophètes Mahomet, et se retrouve assigné… Et défendu par deux futurs présidents… François Hollande… qui témoigne au procès le 7 Février

On écoute une archive de François Hollande et une de Nicolas Sarkozy

Et on voit que le monde a changé… L’irrespect et la violence ne sont plus combattus par l’état… mais protégés par les politiques. Et dans les disputes idéologiques qui nous saisissent… Charlie est du côté du pouvoir… de la défense d’une civilisation de liberté qui serait menacée… contre les représentants de l’islam français d’abord, ce qui est triste… en 2007… Face à Charlie, il y a le paisible recteur Boubakeur de la mosquée de Paris…

Mais d’autres forces se sont réveillées… Le terrorisme islamiste, ses assassins qu’il recrute dans le lumpen ou chez les exaltés… Et le 7 janvier 2015… Les frères Kouachi mettent fin à notre innocence… et nous rions depuis à l’ombre de la mort…

►►► Et aussi : 7 janvier 2015 - 7 janvier 2017 : Charlie Hebdo n'est plus le même, les dessinateurs toujours plus sous pression

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.