Les évêques de France lancent un appel à refonder la politique. La religion qui percute la politique, c'est une tradition.

C’est l’interpellation de l’autorité, de l’Etat, ou de la société. Parce que l’église est inquiète : il y a quelque chose de solennel et institutionnel. Mais ça retrouve une tradition de l'interpellation, du consensus.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.