La droite française choisit son incarnation aujourd'hui... ça nous ramène au grand combat entre Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chaban-Delmas en 1974...

Parce que c’est un moment où la droite choquée par la mort brutale de Georges Pompidou… doit se choisir une figure… pas dans des primaires mais dans le premier tour de la présidentielle… face une menace … l’union de la gauche de François Mitterrand.

Chaban Delmas (maire de bordeaux) a été premier ministre . Il est gaulliste. mais des gaullistes vont le trahir…Valéry Giscard d’Estaing qui est ministre des finances, n’est pas gaulliste… Il y a deux cultures qui s’affrontent… Pour être le champion d’un camp… Et Giscard va l’emporter… ce qui n’était absolument pas prévu!

Qu'est ce qui fait tomber Chaban Delmas ?

iI a l’air vieux!

Chaban… est solennel et confus… Il est progressiste..;mais va nous sauver de l’alliance socialo communiste… le tournant, c’est là. dans sa campagne officielle

Et là c’est terrible… le héros, Malraux l’écrivain, a l’air d’une statue du commandeur prophétique…

Malraux ne dit pas des choses idiotes! sur les ordinateurs. Mais son numéro est terrible… Chaban ne s’en remettra pas.

Et a l'opposé Giscard à l'air moderne...

Il est cool. Il pose avec sa fille Jacinte. Il est venu regarder la france au fond des yeux; il sourit aux journalistes,il ne se prend pas pour un grand chef et il nous comprend, et il nous réconciliera.

Et tout ceci marche. Au premier tour, Chaban est à 15 %, Giscard à 32. C’est le renversement du vieux pouvoir gaulliste… Par un homme du centre qui était aussi soutenu par une partie de l’extreme droite! mais ça ne se voyait pas.

Ca dit quelque chose sur aujourd’hui ?

Ca dit en contraste. A l’époque… face à la menace Mitterrand… Giscard comme Chaban veulent donner des gages centristes… Mais Chaban n’y arrive pas!

Aujourd’hui, c’st Marine Le pen qui est a grande menace… et toute la primaire aura été happée par des thèmes très a droite… le parti du pouvoir est celui de son époque

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.