Pendant le confinement, les arnaques financières ont continué. L'Autorité des marchés financiers a enrichi sa liste noire des sites frauduleux. La pandémie de Covid a même facilité le travail des escrocs.

Les escroqueries ne se sont pas arrêtées avec le Covid-19
Les escroqueries ne se sont pas arrêtées avec le Covid-19 © Getty / Catherine Falls Commercial

C’est ce que nous apprend l’Autorité des marchés financiers, l’AMF. Confinés chez nous, il était plus facile de nous démarcher par téléphone ou Internet. Nous n’avions plus nos repères habituels. Pas facile de sortir pour aller se renseigner à la banque... Une aubaine pour les arnaqueurs qui s’en sont donné à coeur joie. 

La grande tendance, c’est de nous faire miroiter des placements qui ont l’air de valeurs-refuge, en s’appuyant sur un support physique. Au lendemain d’un krach et au début d’une récession, ça paraît moins risqué qu’un indice boursier ou des taux d’intérêt négatifs. 

Alors quel support physique ?  Le whisky par exemple : on vous propose d’investir dans des bouteilles ou des fûts qui vont prendre de la valeur. Les placements liés à l’or ou à des places de parkings en aéroport sont aussi très à la mode. Sur la “liste noire” de l’AMF, on retrouve enfin les arnaques aux vaches, mais un peu en perte de vitesse.

Les arnaques aux vaches ?  

En gros, on vous propose d’investir dans une ou plusieurs vaches pour soutenir un agriculteur. Lui garde la production de lait et vous, vous êtes rémunéré grâce aux ventes de veaux. Au départ, il y a un projet très sérieux, mais des dizaines d’escrocs l’ont copié avec des vaches fictives. Au total, en deux ans, un milliard d’euros ont été détournés par des arnaques financières. 

Ça a toujours existé ce type d’arnaque, non ? 

Oui, mais nous avons la mémoire courte. Ces deux derniers mois, l’AMF a constaté le retour en force d’une escroquerie qu’elle pensait avoir éliminée il y a quatre ans : l’arnaque au forex. Des courtiers, très persuasifs, vous incitent à spéculer sur les taux de change. Au début, vous gagnez, beaucoup même, vous augmentez la mise et là, tout disparaît. 

Et croyez-moi, face aux baratineurs, tout le monde peut se faire avoir. En Californie, un couple, Jeff et Paulette Carpoff, a réussi à piéger le milliardaire Warren Buffett, et des dizaines d’investisseurs, en leur faisant miroiter un crédit d’impôt sur des panneaux solaires, qui n’ont jamais existé… 

Les escroqueries, de la Grèce antique à l’affaire Madoff, c’est le thème d’un livre passionnant de Christian Chavagneux, que vous entendez tous les samedis matins sur France Inter dans “On n’arrête pas l’éco”. Alors lisez-le, et ne donnez pas vos coordonnées bancaires à n’importe qui ! 

Les plus belles histoires de l’escroquerie de Christian Chavagneux est à retrouver aux éditions du Seuil 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.