Le célèbre coiffeur français, âgé de 85 ans, a succombé à une longue maladie mercredi matin.

Depuis 2002 le fondateur de la célèbre chaîne de salons de coiffure vivait une retraite tranquille et dorée entre les rives suisses du Léman et les Iles Caïmans. Il en était devenu citoyen depuis quelques années. Il s'était lancé tout jeune dans la coiffure, dans un salon à Grasse, dans le sud de la France. Le garçon est brillant. Il a une trentaine d'années quand il ouvre son premier salon avenue de Wagram à Paris et c’est le début de la gloire.. Il coiffe les plus grandes célébrités. Un jour, une jeune actrice s'assied dans son fauteuil: c'est Kim Novak la vedette de « Sueurs froides » le film d’Alfred Hitchcock. C'est le coup de foudre. L'homme est aussi un grand Don Juan, il se mariera quatre fois. Mais son union avec la star d'Hollywood offre à Jean-Louis David une renommée planétaire. Et il collabore avec des grands titres de la mode comme Vogue ou Elle.

 Jean-Louis David c'était surtout un style

Fini le style choucroute, il invente des coiffure légère élégantes mais faciles à reproduire. Et c'est ça la clé du succès. C'est facile de former ses jeunes équipes à son nouveau style. Elles s'entrainent à distance avec des vidéos. En 1970, c'est la révolution : il invente la fameuse coupe dégradée puis la « résille », une décoloration légère qui part de la racine jusqu’aux pointes des cheveux.
 

C'était aussi un redoutable homme d'affaires

Il s'installe aux Etats-Unis en 1974. Et c'est là qu'il découvre le concept de la franchise qu’il va appliquer à son propre réseau de salons. Il développe ensuite sa gamme de produits capillaires. En dix ans, près de mille salons sont créés, essentiellement en Europe. Et au début des années 90, l'entrepreneur passe la main à son fils aîné Jean-Christophe David mais la concurrence est rude. En septembre 2001, il avait pris le contrôle du Groupe Gérard Glémain, propriétaire de plus de 550 salons, mais l'année suivante, l'ensemble est cédé au numéro un mondial Regis Corporation qui le cède cinq ans plus tard à Provalliance, numéro deux du secteur, mené par Frank Provost. Ce dernier salue ce mercredi soir « un homme visionnaire, avant-gardiste, créateur et businessman hors-norme qui a marqué la coiffure ». Marié à quatre reprises, Jean-Louis David était père de quatre enfants.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.